Les stars de la musique africaine mobilisées contre le Coronavirus 

Un tour d’Afrique des contributions des artistes africains contre la pandémie

Par Lise-Marie Ranner-Luxin 

 

L’Afrique francophone a perdu deux de ses plus grands artistes avec Manu Dibango et Aurlus Mabélé, morts du Coronavirus, mais ceux qui restent luttent à leur manière contre la propagation du virus. Pour preuve la vingtaine d’artistes, dont Youssou Ndour, qui a participé au single officiel de sensibilisation «Daan Corona». Une manière de rappeler que les artistes africains savent aussi se mobiliser sans attendre l’aide internationale. 

 

Les temps ont changé  ! 

Et oui les temps changent ! Avec les réseaux sociaux et les plateformes digitales, les artistes africains ont les moyens de faire passer des messages. Fini ce réflexe post-colonialiste qui consiste à penser que ce sont les artistes occidentaux qui doivent secourir systématiquement l’Afrique. Finiles « Live Aid », et autres « USA for Africa » très en vogue dans les années 80, aujourd’hui les stars de la musique africaine sont aussi célèbres que les Rihanna et Beyoncé, et parfois elles sont plus écoutées qu’un chef d’Etat. 

 

 

Youssou N’Dour et « Daan Corona »   

 

Youssou N’Dour avait repris une de ses chansons, Gainde « les lions », pour remercier le personnel médical du monde entier, et rappeler les gestes barrières. Cette fois-ci, il s’associe aux artistes sénégalais, des cultures urbaines et du Mbalakh, et cela donne Daan Corona un single de sensibilisation, dont les bénéfices iront au ministère de la Santé pour lutter contre la pandémie. Youssou N’Dour a fait don également d’un lot de matériel et d’équipements sanitaires au ministère de la Santé, et mis son groupe Futurs Médias au service de la lutte, en diffusant sur sa chaîne privée, des cours pour les enfants déscolarisés dans une émission baptisée « Salle des profs ». 

 

Fally Ipupa

Fally Ipupa  

Fally Ipupa à qui on a reproché son soutien à Joseph Kabila, l’ex-président de la République démocratique du Congo, a mis de côté la politique, pour s’adresser d’un ton grave à ses fans « Je sais que c’est très  compliqué à Kinshasa, tout le monde n’a pas les moyens de faire ses courses… », a reconnu le chanteur dans Jeune Afrique. Il a appelé artistes, sportifs et simples citoyens à agir de concert sur la plateforme d’aide qu’il a mise en place via la « Fally Ipupa Foundation ». 

 

 

George Weah  

Au Liberia, c’est le président George Weahqui a pris le micro, en collaborant avec des artistes gospel pour créer une chanson avec ces paroles : « ça pourrait être ta maman, ça pourrait être ton papa, tes frères ou tes sœurs. Dressons-nous tous ensemble pour combattre ce sale virus ».

 

L’artiste ivoirien DJ Kerozen

DJ Kerozen 

En Côte d’Ivoire, DJ Kerozen est peut-être celui qui a réagi le plus vite en prenant la mesure de la menace. Après avoir annulé ses concerts, la star du coupé-décalé est apparue avec un masque et des gants sur les réseaux sociaux, a mis en place un numéro pour faire des dons, avec une chanson qui met en garde, « l’affaire est sérieuse, donc nous aussi, soyons sérieux », fredonne l’artiste. 

 

 

Et tous les autres… 

L’artiste nigériane Tiwa Savage avec un masque

Les artistes nigérians, ne sont pas en reste et multiplient les interventions sur les réseaux sociaux. Tiwa Savage s’est prise en photo avec un masque et du gel hydroalcoolique. Burna Boy a mis en garde ses fans en quelques mots : « Restez en sécurité !! S’il vous plaît faites en sorte que votre santé soit une priorité dans cette période troublée ». « Aime, nos enfants en bas âge, confinons-nous, restons à la maison », conseille Koffi Olomide dans son clip « Coronavirus Assassin »En Ouganda, le chanteur Bobi Wine, principal opposant au président Yoweri Museveni, a mis en ligne « Corona Virus Alert »Ismaël Lo a pris la parole le site internet « ONU info » pour rappeler les gestes barrières et «passer l’info, mais pas le virus». En Côte d’Ivoire, le groupe de zouglou VDA (Vox d’Ange) propose un Corona Clip officielet le reggae man Tiken Jah Fakoly adressé un message sur les ondes de RFI. Le Ndlovu Youth Choir, en Afrique du Sud, a quant à lui produit plusieurs clips enjoués et pragmatiques, en montrant comment se laver les mains efficacement. Tandis qu’au Maroc, c’est avec humour que le groupe féminin Laawniyat a choisi d’appeler le virus à « rebrousser chemin vers la Chine ». 

Written by admin