Le concert à Paris de la star congolaise Fally Ipupa perturbé.

Quand des manifestants empêchent le concert d’un artiste

Par la Rédaction

 

Le retour de la star congolaise de la rumba après dix ans d’absence à Paris, a déclenché des violences.

 

Malgré la menace, le concert a été maintenu. La préfecture de Paris craignant un grave trouble à l’ordre public devant la menace proférée par des manifestants de s’inviter au concert de la star congolaise avait produit un communiqué interdisant toute manifestation autour de l’AccorHotel Arena de Paris bercy.

Malgré cette interdiction, les incidents ont quand même eu lieu. Accusé par les opposants d’être très proche du pouvoir politique, Fally Ipupa avait été déclaré persona non gratta par ces derniers. Ils sont finalement mis leur menace à exécution au vu des conséquences : scooters, voitures brûlées déclenchant un énorme incendie.Constatant les tensions évidentes déclenchées par la venu de l’artisye, La Préfecture de police de Paris avait d’ailleurs, dès vendredi matin, ordonné la fermeture de la station de métro Bercy.

 

Vendredi à la mi-journée, les forces de l’ordre avaient d’ores et déjà procédé à deux interpellations et 11 verbalisations dans le secteur de Bercy, dans le cadre des interdictions, a affirmé la préfecture de police sur Twitter.

Rappelons qu’en 2017, le concert à l’Olympia d’un autre artiste congolais, Héritier Watanabe, accusé d’être très proche et avoir joué pour l’ex-Président Kabila avait été annulé.

Written by admin