Burnaboy, L’étoile naïja

Le phénomène nigérian

 

Par Pamela Kananu

 

Burna Boy est la nouvelle sensation urbaine africaine. Nominé au dernier Grammy dans la catégorie World, il  enregistre « My money my Baby » pour la bande originale du film Queen & Slim qui reprend un sample de « Shakara« , le fameux tube de Fela  de 1972.

 

Représentant nigérian aux derniers Grammies, Damini Ebunoluwa Ogulu  alias Burna Boy,  est né le 2 juillet 1991 à Port Harcourt, au Nigeria. Il grandit à Lagos, puis émigre à Londres pour suivre des études supérieures.

 

 

A 19 ans, il revient au Nigeria et commence à s’intéresser à  la musique locale au côté de son ami LeriQ,  producteur. Son premier single « Like To Party » (2012) devient rapidement un tube et Burna se retrouve ainsi sous les feux de la rampe. Life, son premier album sorti en 2013 concrétise son irruption sur le marché. Au menu : une fusion afrobeat, dance hall et reggae, comme d’autres artistes de la génération Naïja. 
Unanimement salué par la critique locale, Life,  est sacré Meilleur album de l’année aux Nigeria Entertainment Awards 2014. Dès lors, Burna Boy connaît une ascension fulgurante ; en 2015, On a Spaceship, son second   album suit la trajectoire. Trois ans après, c’est une série de prix dont celui d’album de l’année aux Nigeria Entertainment Awards 2018 qui jalonnent la carrière du jeune prodige.

 

 

En 2019, il est l’artiste africain le plus en vogue de sa génération : quatre prix, dont le Sound city MVP Awards Festival et le prix de l’artiste africain de l’année.
African Giant, son dernier album sort dans la foulée et les titres « On the Low », « Killin Dem », « Gbona », « Dangote », « Anybody » et « Pull Up » sont repris en boucle par les teenagers de Lagos, d’Afrique et des jeunes issus de l’immigration en France. Et pour cause : la réalisation de soi, le succès qui vient avec l’amour (« On The Low »), les difficultés auxquelles sont confrontés les Nigérians, et les Africains en termes économiques et politiques parlent à toute une frange de la population. Des paroles   inspirantes sur fond de rythmes mélodieux, le cocktail qui prend à tous les coups.
Ces titres font également le buzz sur Youtube et avoisinent  les dix millions de vues. Et permettent à Burna Boy de s’exporter :  Festival de Coachella (Etats-Unis), et Wembley (Royaume-Uni). Il remporte également remporté le prix BET 2019 du meilleur artiste international.

Avec plus de trente sorties de single en moins de dix ans, Burna boy est un pur talent noir..

——————————————————————————————————————

Pamela Charles est une jeune femme kenyane de 22 ans diplômée en commerce qui s’est lancée dans la rédaction d’articles sur le monde des affaires.

Written by admin