#BlackLivesMatter. #NaomiOsaka continue sa campagne contre les violences policières à l’US Open

Par Lise-Marie Ranner-Luxin

 

Naomi Osaka qui avait déjà protesté contre les violences policières en refusant de jouer le tournoi de tennis de Cincinnati en sursis, en soutien à Jacob Blake, continue sur sa lancée. Après avoir porté des masques aux noms de Breonna Taylor et Elijah McClain lors des deux premiers tours de l’US Open, Naomi Osaka a affiché celui d’Ahmaud Arbery pour son match de vendredi. L’athlète féminine la mieux payée de la planète dit qu’elle utilise sa tribune pour sensibiliser les gens à la justice sociale. Aux balles des policiers, la joueuse réplique avec des balles de tennis.

 

 

Une double Culture qui lui permet de toucher un plus grand nombre

La joueuse de tennis de nationalité japonaise de 22 ans Naomi Osaka, est vainqueur de deux tournois du Grand Chelem. Elle a remporté entre autres l’US Open de 2018 et l’Open d’Australie de 2019. Elle a aussi une double culture. Son père est né à Haïti et sa mère est Japonaise. Des origines qui permettent à un plus grand nombre de jeunes de s’identifier à elle. Elle est devenue une icône mondiale du marketing sportif en occupant la 29e place au classement des 100 athlètes les mieux payés établi par Forbes. C’est l’athlète féminine la mieux rémunérée ces quatre dernières années.

 

« Je peux engager une discussion dans un sport majoritairement blanc »

Naomi Osaka représente le Japon Osaka, mais a vécu aux États-Unis la majeure partie de sa vie, et ses prises de positions concernent les violences dont sont victimes les Afro-américains. C’est une des joueuses de tennis les plus importantes et elle est certainement très influente dans son pays. Concernant son refus de jouer tournoi de Cincinnati en sursis, la joueuse a déclaré : « En tant que femme noire, j’ai l’impression qu’il y a des questions beaucoup plus importantes qui nécessitent une attention immédiate, plutôt que de me regarder jouer au tennis. Je ne m’attends pas à ce que quelque chose de radical se produise si je ne joue pas, mais si je peux engager une discussion dans un sport majoritairement blanc, je considère que c’est un pas dans la bonne direction. » La joueuse a tweeté sur le « génocide continu des noirs » en réponse à la fusillade de Jacob Blake à Kenosha, Wisconsin. Après le tweet, l’US Open avait annoncé qu’il n’y aurait pas de match jeudi avant de reprendre vendredi.

 


Lire aussi : #BreonnaTaylor, abattue dans son lit : l’image symbole des meurtres contre les femmes noires


 

« Je veux que l’on se souvienne de Breonna Taylor »

Avant le match d’ouverture de lundi contre Misaki Doi, Naomi Osaka est entrée sur le terrain en portant un masque avec les mots « Breonna Taylor ». L’athlète voulait s’assurer que les gens n’oublient pas Breonna Taylor. Elle utilise sa tribune pour « sensibiliser les gens à la justice sociale » dit-elle. « Je suis consciente que le tennis est regardé partout dans le monde, et peut-être que quelqu’un ne connaît pas l’histoire de Breonna Taylor. Peut-être qu’ils aimeront la trouver sur Google ou autre. Pour moi, il s’agit simplement de sensibiliser les gens. J’ai l’impression que plus les gens connaîtront l’histoire, plus ils s’y intéresseront ».

 

« J’ai sept masques, alors j’espère que j’arriverai à la finale et que vous pourrez tous les voir ».

Dans un entretien à ESPN, la joueuse a déclaré qu’elle avait sept masques et qu’elle avait commencé par Breonna Taylor « parce qu’elle était la plus importante » précise-t-elle. « C’est assez triste que sept masques ne suffisent pas pour le nombre de noms, alors j’espère que j’arriverai à la finale et que vous pourrez tous les voir ». Naomi Osaka a porté un masque au nom d’Ahmaud Arbery à l’US Open et continue de gagner contre Marta Kostyuk qu’elle a battu 6-3, 6-7 (4), 6-2 au troisième tour.

 


Lire aussi : Les meurtriers d’Ahmaud Arbery, le jeune jogger noir assassiné par balles, enfin arrêtés !


 

Rappelons que Ahmaud Arbery a été tué à Brunswick, en Géorgie, plusieurs mois plus tôt en février, alors qu’il était poursuivi par deux hommes blancs alors qu’il faisait son jogging, selon les autorités. Le jeune homme de 25 ans a reçu trois balles avant de succomber. Les deux hommes blancs sont accusés de meurtre, ainsi qu’un autre homme qui a filmé la scène.

Souhaitons donc que Naomi Osaka arrivera jusqu’au bout car ces masques au nom de ces victimes tombées sous les balles, semblent lui porter chance.

Written by Lise-Marie Ranner Luxin