Regina King présente sa fiction sur #MuhammadAli à La Mostra de Venise

Par Lise-Marie Ranner-Luxin

 

One night in Miami marque les débuts en tant que réalisatrice de Regina King qui s’attaque aux débuts du jeune Cassius Clay qui deviendra Muhammad Ali. Il sera présenté hors-compétition à la Mostra de Venise, premier grand festival international de cinéma, qui ouvre ses portes et son tapis rouge mercredi 2 septembre.

 

 

En signe de solidarité, les directeurs des huit plus grands festivals d’Europe, dont Cannes et Berlin, d’ordinaire en concurrence pour attirer les meilleurs films, ont prévu de marquer leur « solidarité envers l’industrie cinématographique mondiale », très en difficulté, en assistant à la soirée d’ouverture.

 

Régina King passe derrière la caméra pour la première fois

Régina King a fait ses débuts au cinéma en 1990 dans la comédie dramatique Boyz’n the Hood, de John Singleton, et Poetic Justice aux côtés de Janet Jackson en 1994. En 1996 elle interprète l’épouse de Cuba Gooding Jr. dans Jerry Maguire, et la femme de Will Smith dans le thriller Ennemi d’Etat. Dans le biopic Ray elle est la maîtresse de Jamie Foxx. Son premier long métrage en tant que réalisatrice One Night in Miami, est adapté à partir d’un scénario de Kemp Powers basé sur sa pièce de théâtre du même nom. Avec en vedette Kingsley Ben-Adir , Eli Goree , Aldis Hodge et Leslie Odom Jr. Le film raconte une histoire fictive de Cassius Clay , Malcolm X , Jim Brown et Sam Cooke alors que le groupe célèbre la victoire surprise de Clay sur Sonny Liston dans une chambre d’hôtel à Miami en février 1964.

 

 

Autre fait à souligner, l’Australienne Cate Blanchett est à nouveau présidente d’un grand festival après celui de Cannes. Trois ans après la vague #MeToo, le sujet reste sensible pour le monde du cinéma, et l’actrice est très engagée sur les questions de diversité et de parité dans le 7ème art.

Written by Lise-Marie Ranner Luxin