La famille de Breonna Taylor, l’infirmière de 26 ans tuée par la police, touchera 12 millions de dollars

Ce règlement financier fait partie d’une série de dédommagements dans le pays

La Rédaction

 

Plus de six mois après que la mort de #BreonnaTaylor dans son appartement – dans la nuit du 12 au 13 mars – lors de l’exécution d’un mandat de perquisition, la ville est sur le point de payer son plus gros dédommagement à une victime de brutalités policières, a déclaré une porte-parole de la ville à CNN. Le règlement de 12 millions $ par la ville de Louisville à la famille de Breonna Taylor serait en effet l’un des plus importants paiements liés à une fusillade policière. La ville a aussi décidé de faire des réformes de la police dans ce règlement historique pour la ville de Louisville.

 

12 millions de dédomamgement à la famille de Breonna

Plus de six mois après que la mort de Breonna Taylor dans son appartement lors de l’exécution d’un mandat de perquisition, la ville est sur le point de faire son plus gros chèque à une victime de violence policière, a déclaré une porte-parole de la ville à CNN.

Louisville accepte en effet de payer 12 millions de dollars à la famille de Breonna Taylor et d’adopter des réformes de la police dans ce règlement historique pour la ville.

L’avocat des droits civils Ben Crump, qui a représenté les familles de plusieurs victimes de brutalités policières – dont George Floyd et Jacob Blake – a déclaré qu’il pense que l’accord de Taylor constitue l’un des plus gros montants jamais versés pour une femme noire tuée par la police aux États-Unis.

La ville a déjà payé 8,5 millions de dollars pour la condamnation injustifiée d’Edwin Chandler, qui a purgé neuf ans de prison pour un meurtre commis en 1993 avant d’être disculpé, a rapporté WLKY, une filiale de CNN.

Des villes, aux Etats-Unis, ont également déjà conclu de tels accords à la suite de fusillades policières très médiatisées. Cleveland a accepté de verser 6 millions de dollars à la famille de Tamir Rice et New York a aussi accepté de verser 5,9 millions de dollars à la famille d’Eric Garner.

 

Les autres victimes dédommagées

Voici d’autres règlements financiers importants qui proviennent des fusillades policières de ces dernières années :

 

 

Bettie Jones, une noire de 55 ans et Quintonio LeGrier, 19 ans

Bettie Jones, 55 ans, et son voisin de 19 ans ont été tués par balles lors de cet incident survenu en 2015. Le père de l’adolescent a déclaré à CNN qu’il espérait que la police aiderait son fils lorsqu’il a appelé le 911. Au lieu de cela, un officier a abattu l’adolescent à l’intérieur d’un immeuble de Chicago, après avoir ouvert la porte. Les policiers ont prétexter qu’ils avaient été agressés par le jeune Quintonio.  Alors que lorsque la police est arrivée, l’adolescent descendait juste les escaliers en portant une batte de baseball, a rapporté WLS, une filiale de CNN, et l’officier a ouvert le feu sur le proche.

C’est dans cette intervention que Betie Jones a été  » tragiquement tuée », avait déclaré la police de Chicago à l’époque.

Les fonctionnaires de la ville ont approuvé le paiement de 16 millions de dollars à la famille de Jones, ce qui est considéré comme l’un des plus importants règlements pour une fusillade policière dans l’histoire de la ville, ont rapporté WBBM et le Chicago Tribune.

 

 

Korryn Gaines, une femme noire de 23 ans et son fils de 5 ans

En 2018, un jury s’est prononcé en faveur de la famille d’une femme noire, tuée par balle par la police dans le comté de Baltimore, dans le Maryland, en lui accordant plus de 37 millions de dollars dans le cadre d’un procès civil.

Korryn Gaines, 23 ans, a été tuée par balle en août 2016 après une impasse d’une heure avec la police dans le comté de Baltimore. Elle tentait d’éviter la police, selon les autorités de l’époque.

Son fils, alors âgé de 5 ans, a également été abattu de deux balles. Pour obtenir le règlement, la famille a dû faire appel d’une annulation l’année dernière par un juge.  Mais un juge d’appel spécial s’est donc prononcé en leur faveur en juillet, a rapporté WBAL.

 

Justine Ruszczyk, une australienne de 40 ans

La ville de Minneapolis a annoncé un règlement de 20 millions de dollars l’année dernière – le plus gros règlement de l’histoire de la ville – suite au décès de Justine Ruszczyk, une blanche, en 2017.

Justine Ruszczyk, 40 ans, avait appelé le 911 pour signaler une possible agression dans la ruelle derrière sa maison lorsqu’elle a été abattue par un ancien policier de Minneapolis, Mohamed Noor, qui répondait à son appel.

La mort de Ruszczyk en 2017 avait attiré l’attention de tous, aux États-Unis et dans son pays natal, l’Australie. Elle avait déménagé à Minneapolis pour être avec son fiancé et a été tuée un mois avant son mariage.

Noor a été reconnu coupable de meurtre au troisième degré et d’homicide involontaire. En juin, un juge du Minnesota l’a condamné à 12½ ans de prison. Noor a fait appel de cette condamnation, a rapporté le site WCCO.

Written by La Rédaction