Joséphine Baker, « La Venus noire » entre au Panthéon

Joséphine Baker

La Rédaction.

 

La Franco-Américaine Joséphine Baker (1906-1975) entrera au Panthéon le 30 novembre prochain, aux côtés du Guyanais et administrateur colonial et gouverneur du Tchad, le résistant Félix Eboué (1884-1944), le premier Noir à reposer aux côtés des grands noms de l’histoire de France depuis le 20 mai 1949. Surnommée « La Vénus Noire », pour son succès au Music Hall, Joséphine Baker devient ainsi la première femme noire à entrer dans ce haut-lieu des grands personnages qui ont marqué l’Histoire de France.

 

 

La pétition qui a tout déclenché

Tout est parti d’une pétition sur les réseaux sociaux  « Osez Joséphine Baker au Panthéon ! » sur la plateforme change.org qui plaidait pour l’intégration du nom de Joséphine Baker à la très sélecte liste des admis à cette illustre institution française.

« Nous pensons que Joséphine Baker, 1906-1975, a sa place au Panthéon », titrait la pétition de présentation de la grande artiste de Music Hall et grande humaniste qui a accueilli et adopté plusieurs enfants de différentes origines pour marquer son désir d’un monde arc-en-ciel. « Artiste, première star internationale noire, muse des cubistes, résistante pendant la IIe guerre mondiale dans l’Armée française, active aux côtés de Martin Luther King pour les droits civiques aux États-Unis d’Amérique et en France aux côtés de la Lica, Chevalier de la Légion d’honneur à titre militaire, croix de guerre 1939-1945 avec palme, Médaille de la Résistance (avec rosette), Médaille commémorative des services volontaires dans la France libre », plaidait le collectif soutenu par de nombreuses célébrités françaises. 

Née Freda Josephine McDonald le à Saint-Louis (Missouri), Joséphine Baker est une vedette du music-hall et icône de ces années de folies. Elle devient française, par mariage, en 1937. Tête d’affiche de La Revue nègre, un spectacle musical créé en 1925, Joséphine, par sa personnalité, permet entre autres une diffusion plus large du jazz et de la culture noire en Europe.

Le Pantheon, prévu à l’origine au XVIIIe siècle pour être une église, ce monument a, depuis la Révolution française, vocation à honorer de grands personnages ayant marqué l’Histoire de France 

Written by La Rédaction


Laisser un commentaire