#France. Teddy Riner et Dimitri Bascou visés par des tags racistes

Par la rédaction

 

Black Lives Matter n’est pas du goût de tout le monde en particulier à l’Insep où des inscriptions racistes ont été découvertes, dimanche 28 juin. Sur trois photos vandalisées, celle du judoka Teddy Riner et de l’athlète Dimitri Bascou.

 

 

Les réseaux sociaux dénoncent l’acte raciste

Depuis dimanche, des athlètes connus ou moins connus ont dénoncé les tags racistes sur les réseaux sociaux. Effacées depuis, on pouvait voir la première photo représentant le kimono du double champion olympique de judo, Teddy Riner, barré du mot « singe ». Sur la deuxième, représentant Dimitri Bascou, le médaillé de bronze de 110 m haies aux JO de Rio, l’inscription « négro ». Sur la troisième photo, le joueur français de tennis en fauteuil roulant Michael Jérémiasz parade à la cérémonie d’ouverture des Jeux paralympiques de Rio aux côtés d’une volontaire noire. Devant le visage de cette dernière, on peut aussi lire « singe ». En plein mouvement Black Lives Matter, ces inscriptions ne peuvent laisser indifférent et on attend des réactions à la fois des concernés et de l’Insep.

 

L’Insep a réagi immédiatement

« Nous ne baisserons pas la tête, nous ne céderons aucun terrain à la haine, à la lâcheté et à la bêtise. J’apporte aujourd’hui mon soutien amical et indéfectible aux personnes qui sont personnellement agressées », a réagi dans le communiqué le directeur général de l’Insep, Ghani Yalouz.

 

L’Insep a officiellement déposé plainte

« Ce matin ont été découvertes des insultes racistes sur les photos d’athlètes des Jeux de Rio, disposées sur les grilles extérieures de l’Insep au cœur du bois de Vincennes. L’établissement public, qui a fait immédiatement constater cet outrage, condamne fermement ces actes et déposera plainte auprès des services de police », a écrit l’Insep le dimanche même. Depuis l’Insep a officiellement déposé plainte, conformément à ce qu’elle avait annoncé au préalable sur les réseaux sociaux.

 

Des actes « ignobles et lâches » pour la ministre des sports

La ministre des sports, Roxana Maracineanu, a qualifié ces actes d’« ignobles et [de] lâches »« Le combat contre le racisme doit se poursuivre. Ne relâchons pas notre vigilance. Tout mon soutien aux athlètes et à ceux qui se sentent salis par ces comportements révoltants », a-t-elle écrit sur Twitter.

Written by La Rédaction