blacknews.fr

Jodie Turner-Smith est Anne Boleyn, la reine Tudor décapitée

La rédaction.

 

Appropriation culturelle à l’envers ou véritable fait d’époque ? Voici une série qui risque de rouvrir la question de savoir si une noire peut incarner une reine blanche. La minisérie “Anne Boleyn” prévue le 9 décembre sur AMC+ aux Etats-Unis et sur Channel 5 au Royaume-Uni a tranché la question : Jodie Turner-Smith (“Queen & Slim” et “Sans remords”, 2021 avec Michael B. Jordan), l’actrice britannique d’origine jamaïcaine, incarnera Anne Boleyn, la célèbre reine décapitée par Henri VIII d’Angleterre. Pour forcer le trait, Bien que le roi Henri VIII reste blanc, Paapa Essiedu, la star de “I May Destroy You” de Michaela Coel, l’acteur britannique d’origine ghanéenne incarnera George Boleyn !

 

Jodie Turner-Smith et Paapa Essiedu, Anne et George Boleyn

Jodie Turner-Smith et Paapa Essiedu, Anne et George Boleyn

 

Les Tudors, une histoire qui fascine

Les Tudors continuent de fasciner le monde de la télévision. Après la série mémorable de 2007 avec Jonathan Rhys-Meyers et Natalie Dormer dans les rôles d’Henri VIII et d’Anne, puis l’incarnation de Claire Fox (“The Crown”) dans la récente série “Wolf Hall” – visible sur M6 Replay, c’est au tour de Jodie Turner-Smith d’incarner la célèbre reine toute puissante qui a ravi sa place à Catherine d’Aragon pour finir décapitée par le roi Henri VIII qui a créé la dynastie des Tudors avec Mary “la sanglante” et Elisabeth 1ʳᵉ, “la reine vierge”.

 

Anne Boleyn, une reine inoubliable

Si l’Angleterre est aujourd’hui anglicane, c’est à son idylle avec le roi Henri VIII qui a provoqué le chiisme avec le catholicisme qu’on le doit. En effet, voulant divorcer de sa femme Catherine d’Aragon et devant le refus du pape qui l’a excommunié, le roi s’est alors déclaré chef de l’Eglise anglicane pour arriver à ses fins.

Le drame d’époque en trois parties Anne Boleyn, qui sera diffusé pour la première fois sur AMC+ le jeudi 9 décembre, présente l’histoire de la célèbre reine condamnée d’une manière différente – avec Jodie Turner-Smith, (Queen and Slim), une actrice britannique d’origine jamaïcaine, dans le rôle principal et Paapa Essiedu, dans le rôle de son frère, lui aussi décapité pour avoir prétendument avoir couché avec sœur.

 

“Nous voulions nous assurer que le monde de notre cour Tudor ne ressemblerait pas exactement aux drames d’époque que nous avions vue dans le passé”, a déclaré la scénariste de la série, Eve Hedderwick Turner, au Post.

“Parce que c’est une période de l’histoire tellement connue et que l’histoire d’Anne elle-même a été très bien couverte, nous voulions nous assurer qu’elle soit fraîche, vivante et différente. Et aussi qu’elle reflète notre société actuelle, afin d’attirer un nouveau public qui ne voyait peut-être pas l’intérêt de regarder une telle histoire auparavant.”

Contrairement aux précédentes séries, Les Tudors de Showtime – disponible sur Amazon-, avec Natalie Dormer dans le rôle d’Anne) ou Wolf Hall de la BBC (avec Claire Foy), qui adoptent tous deux une approche globale de la période concernée, la minisérie Anne Boleyn se concentre davantage sur la reine.

La série commence alors qu’elle est déjà au pouvoir, quelques mois seulement avant d’être jugée pour adultère et inceste puis décapitée en 1536.

“Parmi tous les personnages intéressants de l’époque, elle est toujours celle qui se distingue le plus”, note Jodie Turner. “Généralement, son histoire est caractérisée par un regard masculin. Et nous avons une manière assez grossière de nous souvenir des épouses, qui se résume à une liste de “décapitées, divorcées, mortes”

“J’ai senti que c’était une occasion passionnante d’entrer dans la peau d’Anne en tant que femme, en tant que personnage à part entière, et non en tant que personnage secondaire dans l’histoire d’Henri VIII ou de [Thomas] Cromwell. Je voulais donc m’assurer que l’histoire suivait son expérience des événements, afin que nous nous sentions liés à Anne tout au long de l’histoire et que nous vivions les choses à ses côtés”.

 

 

Pour mieux incarnée la reine décapitée, Jodie avoir fait fi des autres représentations de la reine pour mieux endosser le costume.

Anne Boleyn, le 9 décembre sur AMC+ et Channel 5.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Start typing and press Enter to search

Abonnez-vous à notre Newsletter !

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

Votre inscription a bien été enregistrée ! Merci

%d blogueurs aiment cette page :