#GeorgeFloyd. Derek Chauvin, dans une prison de haute sécurité / La famille de Floyd réclame une requalification des charges

La Rédaction

 

Pendant que Trump déploie 1600 éléments de la Garde nationale à Washington, que 200 protestataires ont été arrêtés à New York, et que les manifestations, malgré les différents couvre-feux décrétés, continuent, Derek Chauvin, l’auteur du meurtre de Floyd a été transféré dans une prison de haute sécurité.

 

Derek Chavin mis en sécurité

Derek Chauvin, l’ancien policier de Minneapolis  filmé en train de mettre son genou sur le cou de George Floyd pendant plus de 8 minutes, a été transféré dans un centre de sécurité maximale, rapporte KSTP, le site d’actualités locales. Chauvin qui était dernièrement détenu à la prison du comté de Hennepin, a été transféré à la prison du Minnesota à Oak Park Heights, où, selon le rapport de la police, de nombreux détenus « ont besoin d’un niveau de sécurité plus élevé ». C’est le shérif du comté de Hennepin, David Hutchinson, qui a demandé ce transfert.

Selon KARE11, une télévision locale, M. Schnell a déclaré que le transfert avait été effectué en raison de préoccupations concernant le coronavirus, et  pour des questions de sécurité de la prison.

Ironiquement, le transfert a également été effectué dimanche dernier, en prévision de l’arrestation des manifestants qui protestaient contre la mort de Floyd.

« Un grand nombre de personnes pourraient être incarcérées à la prison du comté de Hennepin ce soir, », avait déclaré Schnell, «en conséquence, le shérif Hutchinson m’a remis la demande qui a été acceptée et le transfert a donc été effectué. Il est en sécurité dans la prison d’Oak Park Heights. »

 

 

Benjamin Crump, l’avocat de la famille, demande la requalification des charges

Après le licenciement des officiers impliqués, Derek Chavin é été inculpé pour……

Deux autopsies étaient en cours, l’officielle et celle, indépendante, commandée par la famille. Les deux ont conclu au même résultat : George Floyd est mort par asphyxie suite à la pression du genou sur son cou, qui l’a empêché de respirer, comme le criait la victime. Avec quelques différences.

Lundi, le médecin légiste a classé la mort de George Floyd dans la catégorie homicide, affirmant que son cœur s’était arrêté lorsque la police l’avait attaché et compressé le cou, dans une vidéo largement diffusée qui a suscité des protestations dans tout le pays.

« Le défunt a subi un arrêt cardio-pulmonaire alors qu’il était retenu par un ou plusieurs agents des forces de l’ordre », a déclaré le bureau du médecin légiste du comté de Hennepin dans un communiqué de presse. Il a en outre précisé que Floyd souffrait de maladies cardiaques et d’hypertension, et a énuméré l’intoxication au fentanyl et la consommation récente de méthamphétamine. Ces facteurs n’ont néanmoins pas été énumérés dans la liste des causes de décès.

Une autopsie indépendante, commandée cette fois par la famille de Floyd, a également conclu à l’homicide, en précisant que la mort a été causée par l’asphyxie due à une compression du cou et du dos, a déclaré l’avocat de la famille (et celui de Ahmaud Arbery), Ben Crump,  qui a demandé que l’accusation de Chauvin soit reclassée en meurtre au premier degré et que trois autres officiers soient eux aussi inculpés.

« Cette autopsie, pratiquée par un médecin légiste qui a également examiné le corps d’Eric Garner, a révélé que la compression avait coupé le sang au cerveau de Floyd, et que la pression des genoux des autres officiers sur son dos le rendait incapable de respirer », a déclaré Crump.

Le médecin légiste et les experts de la famille sont tous deux d’accord pour demander la requalification de la plainte pénale déposée la semaine dernière contre l’officier Derek Chauvin. La plainte, qui cite les conclusions préliminaires du médecin légiste, énumère les effets de la contention, ainsi que les problèmes de santé sous-jacents et les intoxicants présents dans l’organisme de Floyd. Mais elle disait également que rien n’avait été trouvé « pour étayer un diagnostic d’asphyxie traumatique ou de strangulation ». Les rapport d’autopsie complets sont encore attendus.

 

L’autopsie de la famille ne décèle pas d’antécédent cardiaque

L’autopsie commandée par la famille, elle, n’a trouvé aucun signe de maladie cardiaque et a conclu qu’il était en bonne santé. La plainte ne donne aucun détail sur les substances intoxicantes. L’appel au 911 à l’origine de cette affaire, décrivait Floyd, soupçonné d’avoir payé avec de la fausse monnaie comme « terriblement ivre et pas en contrôle de lui-même ».

La famille de Floyd et ses avocats, comme les familles des autres hommes noirs tués par la police, ont commandé leur propre autopsie parce qu’ils ne faisaient pas confiance aux autorités locales pour produire un rapport impartial.

Mort d’Eric Garner en 2014 à New York

L’autopsie de la famille a été réalisée par Michael Baden et Allecia Wilson. Baden est l’ancien médecin légiste en chef de la ville de New York, qui avait été engagé pour faire l’autopsie d’Eric Garner, le noir mort en 2014 pendant son  étranglement par la police; Il crait également qu’il ne pouvait pas respirer, comme Floyd.

Michael Brown

A la demande de la famille, Baden a également pratiqué une autopsie sur Michael Brown, un jeune homme de 18 ans tué par balles par la police à Ferguson, dans le Missouri. Il avait conclu que le corpsde de Brown ne  révélait pas de signes de lutte, ce qui mettait en doute l’affirmation de la police selon laquelle une lutte entre Brown et l’officier aurait conduit à la fusillade.

Le Dr Judy Melinek, une pathologiste médico-légale de la région de la baie de San Francisco qui blogue sur le sujet et n’est pas liée à l’affaire, a déclaré que la principale différence entre les conclusions du médecin légiste et celles de Baden et Walker est la constatation officielle de conditions « significatives » pour Floyd, notamment des maladies cardiaques et des médicaments dans son système.

Baden et Wilson ont reconnu lors d’une conférence téléphonique avec les journalistes qu’ils n’avaient pas accès aux échantillons de tissus conservés par le médecin légiste qui auraient pu donner plus d’informations sur sa santé. Ils n’avaient pas non plus leurs propres résultats toxicologiques.

 

La balle est dans le camp du procureur

Selon la loi, un médecin légiste détermine la cause et la manière du décès, mais c’est aux procureurs de décider si des accusations criminelles sont justifiées. Le terme « homicide » signifie uniquement que le décès d’une personne a été causé par une autre personne.

Chauvin, qui a également été accusé d’homicide involontaire, est détenu dans une prison d’État. Les trois autres officiers présents sur les lieux, comme Chauvin, ont été licenciés le lendemain de l’incident mais n’ont pas été inculpés.

Le chef du syndicat de la police de Minneapolis a déclaré dans une lettre que les officiers avaient été irrégulièrement licenciés et que leurs avocats se battraient pour leur emploi. Le lieutenant Bob Kroll, président du syndicat, a également critiqué la direction de la ville, affirmant que le manque de soutien est responsable des jours de manifestations parfois violentes.

Le maire de Minneapolis, Jacob Frey, a déclaré que l’opposition de Kroll à la réforme et son manque d’empathie pour la communauté ont sapé la confiance dans la police.

Le gouvernement Tim Walz a annoncé dimanche que le procureur général Keith Ellison prendrait la tête de toutes les poursuites concernant la mort de Floyd. Les activistes locaux des droits civils ont déclaré que le procureur du comté de Hennepin, Mike Freeman, n’avait pas la confiance de la communauté noire. Ils ont donc protesté devant sa maison, et l’ont poussé à inculper les trois autres officiers.

Written by admin