blacknews.fr

#BLACKTWITTER, la tendance la plus influente du réseau ?

Ecouter l'article

#BlackTwitter, un terme d’initiés, qui fait écho aux événements majeurs de ces dernières années, dont les manifestations Black Lives Matter. Un terme tendance sur la plateforme politique qui ferait aussi écho au #OscarsSoWhite de 2015. Que signifie ce terme et quelle est sa portée ? Décryptage.

La crainte face à la tentative d’achat de Twitter par Elon Musk

La tentative d’acquisition de Twitter par Elon Musk a créé un émoi dans la communauté noire, notamment dans la communauté des influenceurs, artistes et femmes et hommes de culture noire.  En effet, derrière la volonté affichée par le magnat de Tesla de laisser libre cours à la “liberté d’expression”, la communauté craignait un espace supplémentaire de déferlements de tweets racistes, xénophobes et négatifs sur les communautés non blanches auxquels les internautes de ces communautés sont déjà soumis.

“34 femmes noires devraient être diplômées de West Point la semaine prochaine.

“Il s’agira de la plus grande classe de femmes afro-américaines à être diplômées ensemble dans la longue histoire de l’académie militaire”, a déclaré un porte-parole de West Point.”

Amnesty International a constaté, en analysant des millions de messages, qu’un tweet sur dix mentionnant des femmes noires était injurieux et problématique, contre un sur quinze pour les femmes blanches. Au début de l’année, le Center for Countering Digital Hate a indiqué que 47 % des comptes ayant envoyé des insultes misogynes directes à des femmes très en vue, comme la vice-présidente Kamala Harris et la chanteuse Lizzo, ont récidivé. Parmi les derniers commentaires, 49 % visaient une femme de couleur et 41 % comprenaient le mot “salope”.

Amnesty International a constaté, en analysant des millions de messages, qu’un tweet sur dix mentionnant des femmes noires était injurieux et problématique, contre un sur quinze pour les femmes blanches.

Certains influenceurs noirs auraient menacé de quitter la plateforme si l’achat avait été concluant. Et le risque que “la plateforme perde un grand nombre de ses utilisateurs noirs – ou #BlackTwitter pour les initiés – pourrait entraîner un revers financier pour l’entreprise, qui a vu son application de médias sociaux devenir proéminente, du moins en partie grâce au discours culturel et de justice sociale que les utilisateurs noirs ont rendus populaire”, selon Bloomberg. Car, d’après des chercheurs de l’Old Dominion University et de la Radford University, les utilisateurs afro-américains seraient “parmi les plus influents” de l’application.

Que signifie #BlackTwitter ?

Selon une analyse de Pew Research de 2018, seulement 11 % des utilisateurs de Twitter sont noirs. Mais l’entreprise elle-même a reconnu l’influence démesurée qu’ils ont eue sur la plateforme. Dans une interview au festival Essence 2019, l’ancien PDG de Twitter, Jack Dorsey, a déclaré que #BlackTwitter est “une force tellement puissante”. Une étude Pew de 2014 a montré que 22 % des internautes noirs accédaient à Twitter à un niveau élevé, contre 16 % des Blancs.

Dans une interview sur le site de l’université de Virginie, la chercheuse et professeure adjointe de l’université, Meredith Clark, qui s’intéresse depuis longtemps à ce phénomène, définit le terme #blacktwitter comme “un réseau de communicateurs culturellement connectés qui utilisent la plateforme pour attirer l’attention sur les questions qui préoccupent les communautés noires.” “Il ne s’agit pas d’une plateforme distincte”, explique-t-elle. “Tout est dans la manière dont les gens utilisent la plateforme pour attirer l’attention sur les questions qui préoccupent les communautés noires.”

A la question “Quand aurait été créé ce terme et par qui ?”, Meredith répond : “Il y a plusieurs points de départ à cela. Le premier que je retiens est celui de 2010 : Farhad Manjoo, qui écrivait pour Slate à l’époque, a écrit un article intitulé “Comment les Noirs utilisent Twitter”. La réaction sur Twitter a été féroce et les gens ont tronqué le titre en “Black Twitter”. 

Faut-il être noir pour être considéré comme un #BlackTwiter ? Assurément, car l’expérience est une des valeurs cardinales pour appartenir à la communauté. Mais certains Blancs qui communiquent sur des sujets touchant la communauté afro-américaine pourrait être associés à cette tendance sans pour autant être considérés comme des #Black Twitter. La négritude étant au cœur du phénomène, il faudrait être en accord avec ce principe et il est très surtout “important d’être parfois plus un observateur de ces interactions plutôt qu’une qu’une personne qui essaie de contrôler la conversation si elle n’est pas noire”, précise Meredith.

L’influence du #BlackTwitter

Ces dernières années, la communauté a eu un impact à l’échelle nationale en réponse aux violences policières contre les Noirs. Les hashtags #ICantBreathe et #SayHerName ont inondé le site après la mort d’Eric Garner et de Breonna Taylor, respectivement. #BlackLivesMatter, qui s’est fait connaître après l’acquittement de George Zimmerman dans le meurtre de Travyon Martin, a été utilisé quelque 48 millions de fois sur Twitter au lendemain du meurtre de George Floyd en 2020.

“J’AI ÉTÉ PLAQUÉ AU SOL PAR PLUS DE 10 POLICIERS À LEEUWARDEN, FRIESLAND. ILS M’ONT DONNÉ DES COUPS DE PIED. ILS AVAIENT LEURS JAMBES SUR MON DOS. JE NE POUVAIS PLUS RESPIRER. #JUSTICE4NEETHOS”

Meredith Clark cite, outre les artistes et femmes et hommes des médias connus, certains influenceurs qui font référence dans le #Black Twitter : Jamilah Lemieux, ex-rédactrice à Ebony et directrice de la communication pour Cynthia Nixon alors candidate au poste de gouverneur ; Vann Newkirk, rédacteur de The Atlantic. Des gens comme Genie Lauren, qui a créé une pétition pour obtenir un contrat de livre de l’un des jurés du procès de George Zimmerman, abandonné. C’était juste une personne ordinaire qui faisait son truc. Mikki Kendall a créé le hashtag “#SolidarityIsForWhiteWomen” et cela l’a propulsée sous les feux de la rampe. Jamie Nesbitt Golden a créé le hashtag “#FastTailGirls” pour parler de l’hypersexualisation des filles noires. Elle a également beaucoup travaillé pour attirer l’attention sur les griefs des femmes noires à l’égard du [chanteur] R. Kelly.”

Le #Black Twitter, même s’il est conçu pour relayer les infos sociétales qui concernent la communauté, c’est aussi un lieu de connexion, de réflexion, de nostalgie et d’humour. Et un relais pour certains grands événements tels les BET Music Awards.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Start typing and press Enter to search

Abonnez-vous à notre Newsletter !

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

Votre inscription a bien été enregistrée ! Merci

%d blogueurs aiment cette page :