« Un Prince à New-York » : Eddie Murphy et Arsenio Hall révèlent avoir été obligés d’engager un acteur blanc

Eddie Murphie, Arsenio Hall

La Rédaction.

 

Alors que la sortie de « Coming To America 2″ est prévue pour le 5 mars sur Prime Vidéo, les langues continuent de se délier sur le premier épisode du film à succès de 1988, « Un prince à New-York ». Après Vanessa Bell Calloway qui a déclaré que « son teint avait affecté le casting du film », c’est au tour des principales têtes d’affiche, Eddie Murphy et Arsenio Hall, de dévoiler les coulisses du film, notamment concernant la participation de Louie Anderson qui incarnait le vendeur maladroit de McDowell’s.

 

 

La production nous a obligés à engager un acteur blanc

Lors de l’émission « Jimmy Kimmel Live!« , Eddie Murphy et Arsenio Hall, les stars de Un prince à New-York de 1988 ont révélé que la présence de Louie Anderson n’était pas de leur fait.
« J‘adore Louie », a déclaré Arsenio Hall, « mais je pense que nous avons été obligés de l’intégrer dans le casting du film. Nous avons été forcés de faire entrer une personne blanche. »
Une affirmation confirmée par Eddie Murphy : « [Le studio était] du genre‘Il doit y avoir une personne blanche dans le film.‘ J’ai dit, ‘Quoi?‘ J’ai alors demandé qui était le gars blanc le plus drôle ? Nous savions que Louie était cool, c’est ainsi qu’il a intégré le film. »

« C’était officiel », a renchérit Arsenio. « J‘avais une liste. Ils m’ont donné une liste de trois Blancs. Ils ont dit : ‘Avec qui préféreriez-vous travailler ?’ J’ai dit Louie. »
Anderson, qui a remporté un Emmy pour sa performance dans la comédie Baskets de la chaîne FX, a dû jouer pleinement son rôle et avec succès puisqu’il fait également partie de la suite de l’aventure. Il met à jour son rôle de Maurice, un vendeur de fast-food maladroit de chez McDowell’s.

 


Lire aussi : Vanessa Bell Calloway pense que son teint a affecté le casting de « Un prince à New-York ».


 

 

La démarche de Louie Anderson pour se faire remarquer

Une histoire originale de note de restaurant entre Eddie Murphy et Louie Anderson qui a déclenché l’enrôlement du dernier. À la fin des années 1980, alors qu’il dînait au Ivy – un point chaud de Beverly Hills pour les célébrités – Anderson a repéré Murphy et son entourage. Il demande alors au serveur de mettre la note d’Eddie Murphy et de l’équipe sur sa carte de crédit. Mais, comme Anderson l’a raconté à l’équipe de radio par satellite « Sway in the Morning » en 2017, il a demandé au serveur : « Ne le lui dites pas avant mon départ. Je ne fais pas ça pour faire un gros coup. Je le fais parce que je viens du Midwest et c’est ainsi que nous le ferions. »
Le lendemain matin, Eddie Murphy l’appelle, non seulement pour le remercier du geste – « Personne ne m’a jamais rien acheté », lui a-t-il déclaré -, mais également pour lui annoncer qu’il voulait l’engager dans « un petit film intitulé Coming To America. » 

« C‘est la vie, n’est-ce pas ? », résume Louie. « C‘était les meilleur 660 $ que j’ai jamais dépensés ».

 

Source : NY Post

Written by La Rédaction