Ethiopia Habtemariam est la nouvelle PDG de l’emblématique label Motown

Ethiopia Habtemariam

La Rédaction.

 

Nouvelle patronne de la célèbre maison de disques fondée par Berry Gordy et qui a vu la naissance des plus grands groupes noirs de l’histoire, Éthiopia n’est pourtant pas en terre inconnue. Après six années à la tête de Motown Records en tant que directrice générale, Ethiopia Habtemariam vient d’être promue PDG du label emblématique qui a ouvert une antenne en Angleterre l’été dernier. Sur les traces de Sylvia Rhone, elle rejoint la liste très sélecte et fermée des dirigeantes de grands labels.

 

 

Un parcours sous inspiration

Dans un communiqué annonçant la nomination d’Habtemariam, Grainge a déclaré : « Motown est une voix si importante et, tout comme lorsqu’elle a été fondée par Berry Gordy, son impact continue à se faire sentir dans le monde entier. La résurgence de Motown et les puissants partenariats sous la direction de l’Éthiopie ont fait progresser l’héritage du label, qui compte aujourd’hui certains des plus grands réalisateurs de tubes et des voix les plus significatives dans le monde de la musique ».

Née le 24 septembre 1979, Ethiopia entame, à 14 ans, un stage de 4 ans chez  LaFace Records (lire LA & Babyface : Rencontre Avec Le Plus Grand Duo De Producteurs Du R&B), le label de L.A. Reid et BabyFace. A 16 ans, elle écrit une lettre d’admiration à Sylvia Rhone (lire notre article sur Black News, Madame East West Records), première femme noire dirigeante de gros label. Et qui a découvert Sughar Hill Gang. 

Avant sa nomination, Habtemariam a supervisé le déménagement de Motown de New York à Los Angeles en 2014,  et orchestré des projets créatifs et entrepreneuriaux avec divers partenaires, dont Quality Control Music. En plus de Migos, City Girls, Lil Yachty et Layton Greene, la liste de de ses protégés comprend Lil Baby dont le deuxième album My Turn a terminé l’année 2020 comme l’album le plus populaire de l’année aux États-Unis avec 2,63 millions d’unités d’album vendues, selon MRC Data.

 

 

Motown est également le siège de Blacksmith Records (Ted When, Vince Staples) et Since the 80s (Asiahn, Njomza) ainsi que d’Erykah Badu, Kem et Tiana Major9, entre autres artistes. Major9 et Lil Baby sont toutes deux nominées aux Grammy Awards. « Collide » de Major9 avec Earthgang, qui figure sur la bande-son de Queen & Slim, est en lice pour le prix de la meilleure chanson R&B. « The Bigger Picture » de Lil Baby a été nominé dans deux catégories : meilleure chanson rap et meilleure performance rap.

 

Un cercle très fermé de dirigeantes

Qualifiant d' »incroyable honneur de représenter et de définir ce qu’est la Motown aujourd’hui », Habtemariam a remercié Grainge « pour son soutien et ses conseils constants au fil des ans ; mon équipe Motown pour tout ce qu’elle a fait et continue de faire ; l’équipe du Capitole pour son aide dans la construction de la Motown au cours de ces six dernières années ; Clarence Avant qui m’a toujours enseigné le pouvoir de la responsabilité ; et M. Berry Gordy, pour sa foi en moi afin de poursuivre son héritage ».

 

« Mon objectif et mon espoir est qu’il y ait beaucoup plus de femmes qui me ressemblent dans les postes de direction à l’avenir ».

 

Avec cette promotion, Habtemariam rejoint le petit cercle très fermé de femmes qui détiennent actuellement le titre de présidente d’un grand label, dont Julie Greenwald, PDG d’Atlantic Records, et Sylvia Rhone, PDG d’Epic Records. Jody Gerson est PDG du groupe Universal Music Publishing, tandis que Desiree Perez est PDG de Roc Nation.

« Je suis très reconnaissante de cette immense opportunité », dit Habtemariam à Billboard, « parce qu’il y a eu beaucoup de travail incroyable pour me permettre d’accéder à cet espace. En arrivant dans cette industrie, il y avait tant de femmes incroyables que j’ai admirées dans ses différents secteurs d’activité. Elles m’ont donné confiance en moi et ne m’ont jamais fait douter de ce que je pourrais accomplir. Et je suis reconnaissante d’avoir pu le constater. Cette opportunité, c’est vraiment moi qui me tiens sur leurs épaules. Mon objectif et mon espoir est qu’il y ait beaucoup plus de femmes qui me ressemblent dans les postes de direction à l’avenir ».

 

Source : Billboard

Written by La Rédaction