Public Enemy lance une fausse polémique pour dénoncer « le poison qui se propage » sur les réseaux sociaux. Et annoncer leur prochain album

Le duo se retrouve sur un nouveau single

La Rédaction

 

Annoncé en instance de séparation, le duo Chuck D et Flavor sort un nouveau titre, et met fin à cette rumeur. Mieux, la relation entre les légendes du mythique groupe de rap reste aussi étroite que jamais.

 

Dans une interview exclusive accordé au président  de l’association nationale des éditeurs (National Newspaper Publishers Association /NNPA),  Chuck D a présenté le nouveau single, « Food as a Machine Gun », un duo avec Flavor Flav.

« C’est le disque de rap le plus important de tous les temps », a déclaré la superstar. Chuck D a qualifié le disque d’important parce qu’il arrive à un moment où beaucoup considèrent encore le hip-hop comme acquis, et cela inclut les Afro-Américains et les artistes eux-mêmes.« L’année dernière, j’ai terminé une tournée mondiale de quatre ans avec les Prophets of Rage, et nous avons joué dans des stades bondés et j’ai regardé Rage Against the Machine faire une tournée de cinq nuits à guichets fermés au Madison Square Garden. J’ai vu à quel point leurs fans étaient loyaux. Combien ils aimaient leurs rock stars. Avec le hip-hop, nos fans ne sont pas comme ça, et les artistes sont guidés par le fait qu’ils doivent se contenter de miettes », a déclaré Chuck D.

Il s’est également attaqué aux médias qui, en février, avaient relayé leur prétendu conflit sur les réseaux sociaux.  « Il est temps de reprendre l’histoire du rap des mains de ceux qui l’ont détourné. Ils doivent être éliminés », a ajouté Chuck D.

La polémique a été déclenchée par le fait que Flav qui n’a pas participé à un rassemblement de Bernie Sanders, a déclaré, par l’intermédiaire de ses avocats, qu’il ne soutenait aucun candidat dans cette campagne électorale », et que Chuck D n’était pas autorisé à utiliser l’image de Public Enemy pour soutenir un candidat : « Bien que Chuck soit certainement libre d’exprimer son opinion politique comme il l’entend, sa voix seule ne saurait parler au au nom de Public Enemy ».

La réplique de Chuck D n’a pas tardé, le 1er mars  sur Twitter. Ce dernier a déclaré que Flavor devrait régler son problème de toxicomanie. Et ajouté que le groupe « avancerait sans Flavor Flav. Nous le remercions pour ses années de service et lui souhaitons bonne chance. » Il a ensuite affirmé qu’il avait été poursuivi par Flav – ce que ce dernier a nié sur Twitter – et que Flav avait été suspendu du groupe depuis 2016, se plaignant qu’il avait « toujours choisi de faire la fête plutôt que de travailler ». Il a également ajouté que Flav « ferait mieux de trouver une cure de désintoxication », et l’a accusé d’être motivé uniquement par l’argent.

 

 « Faut-il faire des folies ou des catastrophes pour réveiller les gens ? Il est évident que oui, même si faire attention est le prix le moins cher à payer ». Chuc D

Finalement  Chuck a expliqué lors de cette interview : « Bien que Flav apprécie un Hennessy un peu plus fréquemment que ce qu’il croit qu’un sexagénaire devrait, il n’y a jamais eu d’accusation d’abus de drogue, contrairement au sens que beaucoup ont donné à ces tweets. Le nom de Flav a tellement été traîné dans la boue en 2018 et 2019, que j’ai dû faire quelque chose pour le faire remonter », a expliqué Chuck D. « Mon nom est une sorte de Teflon, mais le sien ne l’était pas, alors j’ai pensé que c’était une façon de l’élever. J’ai fait dire aux gens : « Pourquoi faites-vous des choses à Flav ? Que faites-vous pour le soutenir ? »

En outre, Flav n’a pas été licencié parce que « vous ne pouvez pas licencier un partenaire », a déclaré Chuck D. « Cela montre à quel point les gens ne font pas attention. »

Il a ajouté : « Flav reste à l’écart des événements politiques – nous avons été cool et toujours d’accord sur ce point ». Il a aussi expliqué en détail la différence entre Public Enemy – et Enemy Radio, une « unité auxiliaire » qui regroupe tous les membres sauf Flav, et qui s’est produite lors du rassemblement de Bernie Sanders, à Los Angeles, le 1er mars.

 « Vous voulez détruire quelque chose que nous avons construit en 35 ans de politique ? … Je suis clean depuis 10 ans et il n’y a pas de PE sans Flavor Flav. Je m’inquiète pour toi Chuck, tu peux diviser les gens ou les rassembler, vous savez tous de quel côté je suis. », a déclaré Flavor Flav.

Chud D a ensuite affirmé que cette polémique était une blague, une satyre. « J’avais regardé la Guerre des mondes d’Orson Welles à partir de 1938, lorsqu’il a trompé le public qui croyait à 100% à la technologie de la radio. La plupart des gens suivaient comme un chien pavlovien, comme ils le font maintenant… Entendre la bouillie confuse du discours politique sous les entrailles de Trump m’a fait utiliser une scène présidentielle comme plateforme. De cette tempête est né un plan entre Flav et moi pour rappeler aux gens que ce qui est important devrait avoir autant, sinon plus, de valeur que ce qui est populaire. Ainsi est née la HOAX, notre guerre des mondes ».

 « Faut-il faire des folies ou des catastrophes pour réveiller les gens ? Il est évident que oui, même si faire attention est le prix le moins cher à payer », a-t-il écrit sur son site web.

« Food Is a Machine Gun », le nouveau single de Enemy Radio featuring Public Enemy, réunit Chuck D et Flavor Flav. Le titre fustige l’industrie alimentaire américaine (Food and Drug Administration) , la consommation de sucre, et l’utilisation de pesticides et de produits chimiques dans la production alimentaire. Un album de Enemy Radio, Loud Is Not Enough, a également été annoncé.

Depuis l’épidémie de coronavirus, Chuck et Flav travaillent sans relâche sur le nouvel album.

Source : The Gardian

Written by admin