Découverte. Chris Swain, réalisateur prometteur de « Deep », une série sur l’enfer de la drogue

Par Lise-Marie Ranner-Luxin

Les plus gros producteurs ont parié sur Chris Swain acteur réalisateur et scénariste originaire de Harlem, et lui ont fait confiance pour lancer son projet « Deep ». C’est le cas de Michael Bregman qui a produit « Carlito’s Way », « Carlito’s Way Rise to Power » et « The Bone Collector » avec Denzel Washington et Angélina Jolie.

Un enfant du quartier

Scénariste, acteur, et maintenant réalisateur, Chris Swain a participé à des séries télévisées et fait quelques apparitions dans des publicités américaines, avant de développer Deep, son projet pilote pour la télévision. Mais ce que le réalisateur aime avant tout, c’est rester dans sa communauté et proche du quartier où il a grandi. Chris Swain a écrit et mis en scène une pièce de théâtre, « The First Lady« , qui a fait le tour des États-Unis à guichets fermés. Il a choisi de rester dans sa communauté pour former des enfants du Bronx et leur enseigner l’art dramatique. Il est actuellement professeur de théâtre à la Children’s Aid College Prep Charter School. Chris Swain reste donc un enfant du quartier, de Harlem et du Mont Vernon pour être exact. Quartier difficile d’où il est sorti vivant et debout. Il a transféré ce vortex dans son travail créatif en tant qu’acteur, réalisateur et écrivain pour aboutir à Deep.

Deep

Deep a déjà remporté le prix du « meilleur film » et du « meilleur réalisateur » au Festival international du film de Mount Vernon, le prix du « meilleur pilote » aux Film Awards, et a été nominé pour le « meilleur pilote » au Festival du film d’Orlando. Deep c’est l’expression d’une épidémie qui se déroule en silence et raconte la descente aux enfers des toxicomanes qui ont consommé du Fentanyl, un opioïde synthétique puissant qui est similaire à la morphine mais qui est 50 à 100 fois plus puissant et qui tue ceux qui en consomment. Le Fentanyl détruit et il le fait d’une manière presque inexplicable. L’originalité de Deep est qu’elle raconte surtout les deux points de vue, celui des trafiquants de drogue et celui des toxicomanes. Harlem et le Mont Vernon ont servi de lieu d’inspiration et de décors au réalisateur. Sept saisons sont prévues, gage d’un très grand succès et d’un réalisateur qu’il faudra suivre de près.

Written by admin