#Lu. #GeorgeFloyd. Manifestations, incendies, le maire de Minneapolis : « Il serait vivant s’il avait été blanc »

Le maire de Minneapolis déclare que George Floyd a été « tué parce qu’il est noir »

La Rédaction

 

Scènes d’incendie et de pillage à Minneapolis suite aux manifestations dû à la mort de George Floyd tué par asphyxie par le policier Derek Chauvin, pendant que Tou Thao, l’autre policier tenait les passants à distance.  Lors d’une interview accordée ce matin à CBS, Jacob Frey, le maire de la ville a donné son sentiment et appelle au calme.

 

Lorsqu’on lui demande s’il croit que l’incident qui a eu lieu lundi était un meurtre, l’édile répond sans ambages : « oui ». « Je ne suis pas procureur, mais laissez-moi être clair, l’officier qui a procédé à l’arrestation a tué quelqu’un. Quant à l’accusation précise, je ne vais pas m’étendre sur ce sujet ».

Le maire explique : « Il serait vivant aujourd’hui s’il avait été blanc. Les faits que j’ai vus, qui sont minimes, me conduisent certainement sur le chemin de la question raciale. Je ne sais pas s’il s’agit de racisme explicite ou implicite, mais il s’agit de racisme, soyons très clairs. »

 

 

George Floyd est mort lors d’une arrestation à Minneapolis, alors que l’homme noir criait « Je ne peux pas respirer » et que l’officier Derek Chauvin avait son genou sur son cou. L’arrestation serait consécutif au fait Floyd aurait prétendument essayé d’utiliser de faux documents dans un restaurant local.

Une mort qui a déclenché des manifestations des habitants mercredi soir dans la ville, et qui se poursuivraient encore, obligeant le maire à sortir de sa réserve et  supplier les protestataires  au calme. Les manifestants s’étaient initialement rassemblés à l’intersection où Floyd est mort et au troisième commissariat de police de Minneapolis. Les manifestations ont d’abord commencé pacifiquement avant de virer dans le chaos, quand les flics ont utilisé des balles en caoutchouc, du gaz lacrymogène et du spray au poivre.

Quelques heures plus tard, les régions voisines, de Lake et de Hiawatha sont entrées dans la danse, avec scènes de des pillages, de violences et des incendies. Au moins un immeuble d’habitation en construction aurait été incendié – et une usine a également pris feu. D’autres rapports non vérifiés ont affirmé que des entreprises telles que Target, Wendy’s et Aldi avaient également été incendiées.

Alors que le soleil se levait sur la ville après une nuit de violence, on pouvait encore voir les flammes qui couvaient et la fumée qui s’en échappait. Les autorités de la ville ont appelé à l’aide  la Garde nationale alors que les troubles semblent devoir se poursuivre, rapporte le KSTP.

Jacob Frey, maire de Minneapolis

Le maire Jacob Frey a appelé au calme au milieu de la violence en plaidant : « Je comprends la colère et la douleur. S’il vous plaît, s’il vous plaît Minneapolis. Nous ne pouvons pas laisser la tragédie engendrer plus de tragédie. L’activité autour de Lake et Hiawatha prend une très mauvaise tournure. S’il vous plaît, aidez-nous à maintenir la paix. Restez en sécurité et évacuez la zone. »

« Nous apprécions ceux qui ont protesté pacifiquement, mais il est temps de rentrer chez vous. Il est évident que nous avons à la fois des cas de violence et des incendies. Il y a des institutions, des épiceries et des marchés autour de Lake, sur lesquels notre communauté compte – surtout en temps de pandémie », a-t-il conclu.

 

Source : The Sun US

Written by admin