Affaire #GeorgeFloyd. John Boyega, l’acteur de #StarsWars attaqué pour avoir dit qu’il détestait les racistes

La Rédaction

 

L’acteur de « Star Wars » s’est retrouvé dans une drôle de situation bizarre après avoir dénoncé la brutalité policière envers les Noirs suite à la mort tragique de George Floyd – mort lundi, étouffé par le genou d’un policier. Attaqué par certains internautes, blancs, l’acteur  a néanmoins déclaré qu’il ne s’excuserait pas pour ce commentaire.

 

John Boyega a été très clair sur deux points sur les médias sociaux mercredi : il déteste le racisme entre blancs et noirs et ce n’est pas un sujet de débat. Ni l’objet de son tweet.

 

« Ça brûle », a tweeté Boyega à côté d’une photo de Floyd. « Cela ressemble à un cycle sans fin. Les charges envers ces meurtriers devraient être très lourdes. Même face à la mort, cet homme n’a reçu aucune empathie. » Suivi plus tard d’un « I really fucking hate racists » Je hais ces putains de racistes.

 

« Bien sûr, il y a d’autres formes de racisme. Mais un Noir vient d’être assassiné de sang-froid, dans la rue… pendant qu’il disait qu’il disait ne pas pouvoir respirer. »

 

Si beaucoup d’internautes ont abondé dans son sens, certains ont relevé que le mot « haine » était trop fort. Remarque à laquelle Boyega a répliqué, « J’ai dit ce que j’ai dit ». D’autres esprits outrés (lol) ont critiqué l’utilisation du mot « fucking » par l’acteur, soulignant qu’il a joué dans une franchise familiale, qu’il a de jeunes adeptes sur les médias sociaux et que son langage « ne fera pas bonne impression à « la maison de la souris » (une référence apparente aux studios Walt Disney, qui ont distribué ses trois films « Star Wars »). D’autres ont cru bon de lui rappeler que le racisme existait dans toutes sortes de communautés. Précision que l’acteur n’a eu aucun problème à relever en soulignant que ce n’était pas le but de son tweet initial.

 

« Allez vous faire foutre, blancs racistes »

 

« Bien sûr, il y a d’autres formes de racisme », a-t-il déclaré, en référence à certaines des critiques qu’il a reçues sur Twitter. « Mais un Noir vient d’être assassiné de sang-froid, dans la rue … encore, tout en suppliant qu’il ne pouvait pas respirer. »

Donc je vais vous le redire « Allez vous faire foutre, blancs racistes. J’ai dit ce que j’ai dit. »

Boyega a également souligné que ses commentaires n’avaient rien à voir avec sa carrière ou son argent et qu’il n’est « pas Hollywood ».

« Toutes ces choses ne sont qu’une partie de mon rêve, juste une partie du travail, qui n’a rien à voir avec la façon dont vous traitez les gens. » Pour que les choses soient bien claires : « Si vous êtes mes fans et que vous soutenez mon travail, et que vous êtes racistes et que vous vous disputez à propos de ce que je dis, allez-vous faire foutre, bande de connards. »

 

Pour conclure par cette phrase magistrale : « S’il vous plaît, je suis Yoruba. Tous vos commentaires ici ne peuvent me toucher (comprendre ne peuvent influencer mes valeurs. Ndlr). Que le tonnerre vous foudroie. »

Written by admin