L’hommage de Papoose à #GeorgeFloyd, n’oublie pas Ahmaud Arbery et toutes les autres morts brutales

La Rédaction

 

En 2012, Papoose, « meilleur artiste underground » de l’année 2005, avait déjà sorti un « Trayvon Martin Tribute », sous le titre « Most Hated Alive ». Il remet le couvert avec ce tribute pour George Floyd, Ahmaud Arbery et toutes les autres victimes tombées sous les balles de la police ou des racistes.

 

Papoose, originaire de Bedford Stuyvesant (bedsty pour les habitués) est connu pour sa versatilité et son adaptation à tous les styles de rap. Révélé en 1998 sur l’album Roots of Evil de Kool G Rap, il est surtout connu pour ses mixtapes dont il remportera en 2005 un award au Justo Mixtape Award en tant que « Meilleur artiste underground ».

En plus d’être un « tribute » à Georges Floyd, Papoose élargit son champs de vision et nous rappelle tous les autres malheureuses victimes afro-américaines qui ont perdu la vie aux mains de la police.

Face à l’augmentation de la violence et des brutalités policières qui se déroulent sous nos yeux, le hip-hop continue de se faire la voix des opprimés. Papoose a décidé de rejoindre le combat avec son dernier titre « Tribute« , qui reprend l’idée du classique de 50 Cent « Many Men » et emprunte à Tavares « Out of the Picture » pour aider à faire passer son puissant message.  Les auditeursverront défiler les circonstances des nombreuses vies noires perdues au cours du siècle dernier, par ordre alphabétique :

 

 

Amadou Diallo a été abattu de 19 balles, la police a tiré 41 coups de feu combinés, erreur d’identité, ils ont dû l’admettre, lors de leur procès, les quatre officiers ont été acquittés/

Ahmaud Arbery, sa peau en faisait une cible, deux hommes blancs racistes lui ont tiré dessus alors qu’il faisait son jogging/

Betty Jones était dans sa maison, le lendemain de Noël, quand les coups de feu ont retenti…/

Dominic Fuller a été assassiné, ça devient plus étrange, on dit qu’il avait un pistolet, il n’avait qu’une agrafeuse/

Eric Garner, c’était un père, mais maintenant un martyr, ne mérite pas d’être massacré…/ »

Avec sa femme, la rappeuse du Bronx Remy Ma – ex membre du groupe Terror Squad de Big Pun -,  il évoque également la pandémie du coronavirus dans l’émission « The Real Daytime » dans laquelle officie Amanda Seales qui avaient interpellé les artistes blancs sur la mort d’Ahmaud Arbery : « Un de mes cousins est décédé du coronavirus … un de mes oncles est décédé et les hôpitaux sont tellement concentrés sur le COVID-19, qu’ils ne les prennent pas vraiment en charge. C’était donc une négligence, mais on ne peut pas remettre en question le plan de Dieu. J’ai une tonne d’amis qui ont en fait un coronavirus, donc c’est très répandu. C’est vraiment un coup dur ».

Written by admin