L’émouvant hommage de Lupita Nyong’o à Chadwick Boseman

#Lupita Nyong’o rend hommage à #ChadwickBoseman, son compagnon de #BlackPanther

Par la Rédaction

 

« J’écris ces mots depuis un lieu de désespoir, pour honorer un homme qui avait beaucoup d’espoir », c’est par ses mots que commence #LupitaNyongo pour décricre son humeur lorsqu’elle a appris la mort de #ChadwickBoseman. Celle qui incarnait Nakia, l’amour du roi T’Challa dans « Black Panther », avoue qu’elle n’a pas connu son partenaire pendant longtemps, mais qu’il restera toujours avec elle. En effet, en plus de sa page officielle, Lupita en a une autre, lupita.chadwick où vous pouvez suivre les différents moments intimes de la star.

 

Dans ses premiers mots publics après la mort de la star de Black Panther, Lupita Nyong’o a écrit sur Instagram : « J’écris ces mots depuis un lieu de désespoir, pour honorer un homme qui avait beaucoup d’espoir. J’ai du mal à penser et à parler de mon ami, Chadwick Boseman, au passé. Cela n’a pas de sens. La nouvelle de sa mort me donne un coup de poing dans les tripes tous les matins. »

 

 

 

 

Elle continue l’éloge en affirmant : « Je suis consciente que nous sommes tous mortels, mais vous rencontrez dans la vie des gens qui possèdent une énergie immortelle, qui semblent avoir existé avant, qui sont exactement là où ils sont toujours censés être,  ici ! … qui semblent sans âge… Chadwick était l’une de ces personnes. »

 

« Chadwick était un homme qui a su tirer le meilleur parti de son temps, et d’une manière ou d’une autre, il a également réussi à prendre son temps », écrit-elle. « Je ne l’ai pas connu longtemps, mais il m’a profondément marquée pendant cette période. Lorsque nous nous sommes réunis pour créer Black Panther, je me souviens avoir été frappée par sa présence silencieuse et puissante. Il n’avait pas d’ondes autour de lui, mais il semblait opérer à partir d’une fréquence plus élevée. On avait l’impression qu’il était pleinement présent et aussi, d’une certaine manière, pleinement conscient des choses dans un futur lointain. En conséquence, j’ai remarqué que Chadwick ne semblait jamais pressé ! Il commandait son temps avec aisance. »

« Il était absorbant. Agile. Il plaçait la barre haute en travaillant avec une générosité d’esprit, en créant un environnement sans ego par l’exemple, et il avait toujours un regard chaleureux et une forte étreinte à partager. Ses grandes mains descendaient sur mes épaules et les pressaient pour me soulager des tensions que je ne réalisais pas avoir. Les mains de Chadwick étaient assez fortes pour porter le poids du film et assez libres pour serrer les miennes quand j’en avais besoin ».

Elle conclut ce brillant hommage par ces termes : « Il semble que c’est la vie qui ait abandonné Chadwick bien avant que Chadwick n’abandonne la vie ».

Written by La Rédaction