David Oyelowo, l’acteur de « Selma », fait ses débuts de réalisateur avec « The Water Man »

#David Oyelowo, l’acteur de « A United Kingdom » passe derrière la caméra

Par La Rédaction

Après des rôles majeurs acclamés par la critique dans « #Selma » d’Ava Duvernay – dans lequel il incarne le Rév. Martin Luther King -, « Le majordome » de Lee Daniels et « La reine de Katwe » – de Mira Nair avec Lupita Nyong’O -, et « La couleur des sentiments », l’acteur britannique d’origine nigériane #DavidOyelowo passe derrière l’objectif. Son premier film, « #TheWaterMan », sera présenté en première mondiale au Festival international du film de Toronto le 19 septembre.

Lonnie Chavis (This Is Us)

Pour ses débuts en tant que réalisateur, David Oyelowo nominé aux Golden Globes pour « Selma », a été à tous les postes. The Water Man (L’homme d’eau), écrit par Emma Needel, voit Oyelowo dans les rôles de réalisateur, de producteur et d’acteur aux côtés de Rosario Dawson, de la star de la série This Is Us, Lonnie Chavis, d’Amiah Miller (La planète des singes), d’Alfred Molina et de Maria Bello. Pour l’aider à mettre en scène sa propre performance, Oyelowo dit qu’il s’est tourné vers son Ava DuVernay

The Water Man est un film qui traite du passage à l’âge adulte et qui suit un adolescent artilleur (Lonnie Chavis) dont la relation avec son père commence à se distendre alors qu’il s’occupe de sa mère en phase terminale (Rosario Dawson). Pour Gunner, il n’y a qu’une seule façon d’aider sa mère : trouver les miraculeuses propriétés curatives de l’Homme d’eau, un personnage mythique qui vit au fond des bois.

Oyelowo,  le père de Gunner, est attaché au film depuis des années en tant qu’acteur et producteur. Mais lorsque le réalisateur initial a quitté le projet, la scénariste Emma Needell a suggéré qu’il le réalise lui-même.


Lire aussi : Ava DuVernay, réalisatrice de « Selma », élue au comité directeur de l’Académie des Oscars


« J’avais des appréhensions, car j’ai toujours su que je voulais réaliser, mais c’est une situation où on s’expose de manière incroyable. En tant qu’acteur, pour être parfaitement franc, vous pouvez vous cacher derrière le réalisateur, l’écriture, le montage, le marketing », a déclaré M. Oyelowo à Essence. « Il y a tellement de choses que si, pour une raison quelconque, le film ne marche pas, vous n’assumez pas toute la responsabilité, mais en tant que réalisateur, c’est votre bébé, et j’ai travaillé avec des réalisateurs incroyables et je les ai vus passer par le bon, le mauvais et le laid, quand il s’agit de leurs projets. Cela m’a donné un moment de répit, mais c’était une pièce que j’aimais… et qui me passionnait toujours ».

En parlant de réalisateurs incroyables, c’est sa bonne amie Ava DuVernay (qui l’a dirigé dans Selma et Middle of Nowhere) qui lui a dit qu’il était plus que prêt à ajouter l’auteur à sa longue liste de crédits remarquables. « Quand j’ai dit que je pensais à la réalisation, Ava a dit : ‘Eh bien, ce que les acteurs qui veulent réaliser ont de plus que les réalisateurs normaux, pour ainsi dire, c’est qu’ils ont été sur beaucoup plus de plateaux que nous n’aurions jamais pu en avoir’, parce qu’en vérité, en tant qu’acteur, si vous avez de la chance, comme moi, vous êtes peut-être sur un ou deux plateaux de tournage par an, et au cours d’une carrière de taille décente, j’ai fait plus de 40 films à ce stade maintenant ».

Un Yorouba bien british

David Oyelowo est né en 1976 à Oxford de parents Yorouba. Après des études d’art dramatique à City and Islington College, il entame sa carrière d’acteur en 2001 avec Dog Eat Dog. Il est également connu pour son rôle de Danny Hunter dans la série MI-5 (200-2004). Mais ses rôles les plus impressionnants sont sans conteste l’interprétation de Martin Luther King dans Selma  – qui lui a valu une nomination au Golden Globe du meilleur acteur en 2015 – et A United Kingdom, le film biographique botswano-franco-britannique réalisé par Amma Asante, sorti en 2016. C’est une adaptation du roman britannique Colour Bar de Susan Williams (2006), qui retrace la vie de Seretse Khama, le premier président du Botswana  (1921-1980) et de son épouse blanche Ruth Williams Khama (1923-2002).

Written by La Rédaction