Emeutes à Philadelphie suite au meurtre de Walter Wallace Jr, tué par la police

La Rédaction

 

Lundi 26 octobre, la police de #Philadelphie a tiré à bout portant et à 10 reprises sur #WalterWallace Jr., 27 ans, un jeune noir #handicapé mental devant sa mère. Encore une mort de trop qui a secoué la ville et déclenché des manifestations qui se sont muées en émeutes depuis deux nuits.

 

Des manifestations spontanées

« Cela nous a complètement pris au dépourvu dans le sens où, premièrement, personne ne peut prédire qu’il y a eu une fusillade impliquant un policier », a déclaré la commissaire de police Danielle Outlaw au Philadelphia Inquirer. «Et secundo, une fois arrivés là-bas, nous avons constaté qu’il y avait des troubles. »

Malgré les renforts, les agents de police ont du mal à canaliser ces manifestations violentes et des pillages généralisés qui se sont poursuivis pour une deuxième nuit à Philadelphie mardi.  90 personnes ont déjà été inculpées dans ces manifestations, a annoncé mardi la police. Ce nombre pourrait encore augmenter vu la montée des troubles au point que la Garde nationale de Pennsylvanie a annoncé qu’elle envisageait de mobiliser des éléments, en réponse aux troubles.

 

 

Une vidéo prise à partir d’un hélicoptère ABC6 montre des centaines de personnes en pillage de magasins dont un Foot Locker et un Aaron’s (meubles et appareils électroniques). selon le New York Post, on peut y voir des pillards soulevant la porte métallique du magasin pour que d’autres entrent et sortent, certains avec les bras pleins de boîtes à chaussures. 

Environ 1000 autres pillards ont attaqué des magasins dans le quartier de Port Richmond, dans la partie nord de la ville, a déclaré le service de police dans un tweet. La police a exhorté les habitants de larges pans de la ville à rester à l’intérieur au milieu des troubles.

«Le service de police de Philadelphie demande à tous les résidents des 12, 16, 18, 19, 24, 25 et 26e districts de rester à l’intérieur sauf lorsque cela est nécessaire. Ces zones connaissent des manifestations généralisées qui sont devenues violentes avec des pillages », a déclaré le Bureau de la gestion des urgences de la ville dans un tweet vers 21h35.

 

Les parents de Walter ont répondu par la voix du père que les pilleurs «n’aident pas ma famille, ils font preuve de manque de respect», a déclaré Wallace Sr. «Arrêtez cette violence et ce chaos. Les gens ont des entreprises. Nous devons tous manger. »

 

Les faits

Lundi après-midi, la police s’est défendu en déclarant que Wallace Jr. , 27 ans, brandissait un couteau et a ignoré les appels qui lui intimaient l’ordre de lâcher l’arme, avant que les officiers ne tirent des coups de feu. Mais ses parents ont déclaré mardi soir que les agents savaient que leur fils était en crise de santé mentale parce qu’ils s’étaient rendus chez la famille trois fois lundi.

 

 

Catherine Wallace, la mère de Wallace, a expliqué: «Ils se sont tenus là et se sont moqués de nous».

L’avocat de la famille Wallace, Shaka Johnson, a déclaré que l’épouse de l’homme, Dominique Wallace, était enceinte et devrait subir un travail mercredi.

« Quand vous arrivez à une scène où quelqu’un est en crise mentale, et que le seul outil dont vous disposez est une arme à feu … où sont les outils appropriés pour le travail ? » Johnson a déclaré, arguant que les policiers de Philadelphie ne sont pas correctement formés pour gérer les crises de santé mentale. Johnson a déclaré que le frère de Wallace avait appelé le 911 pour demander une assistance médicale et une ambulance.

Deux des neuf enfants de Walter Wallace ont brièvement parlé lors d’une conférence de presse mardi soir, avec la mère et le père de Wallace.

Le commissaire de Police d’Outlaw a refusé de rendre publique l’identité des agents impliqués. Le procureur du district d’Outlaw et de Philadelphie, Larry Krasner, a déclaré mardi que l’enquête sur la fusillade était en cours. Krasner a promis une enquête impartiale lors d’un point de presse plus tôt dans la journée.

«Nous ne voulons couvrir personne», a-t-il déclaré. «Nous ne voulons attirer personne.»

Written by La Rédaction