#GeorgeFloyd symboliquement exposé à Times Square

C’est un projet symbolique lancé par une association dénommée #GeorgeFloyd Justice Billboard Committee qui a pour ambition d’occuper les panneaux publicitaires vides des grandes agglomérations, non seulement pour commémorer cette histoire violente et  douloureuse, mais aussi, pour que personne n’oublie ! Ainsi, mardi, une grande fresque de la scène d’étranglement de George Floyd par #DereckChauvin a été déployée sur l’avenue toute aussi symbolique de New York.

Un message de fraternité du Dalaï Lama

Image New York Times

Avec «FLOYD», une peinture de Donald Perlis, au-dessus d’une citation du Dalaï Lama, le panneau d’affichage de 26 pieds sur 24 pieds de la Septième Avenue est censé « susciter des discussions sur les droits de l’homme, quelle que soit la situation », a déclaré Corinne Basabe, la présidente du comité, dans une interview.

«Nous n’aurions pas le mouvement que nous avons aujourd’hui si cette vidéo n’était pas aussi graphique», a déclaré Mme Basabe, faisant référence aux manifestations de Black Lives Matter de cette année, qui ont suivi la circulation de la vidéo de la mort de Floyd . Cette vidéo qui  montrait un policier blanc étranglant George Floyd en le maintenant au sol avec son genou. Cet officier, Derek Chauvin , a depuis été accusé de meurtre au second degré, et trois autres agents impliqués ont aussi été accusés d’avoir aidé et encouragé un meurtre au deuxième degré.

Le placement du panneau d’affichage est quelque peu symbolique, car Times Square est pratiquement vide depuis mars, mais il rejoint d’autres qui remplissent des espaces publicitaires vides dans différentes villes américaines: certains, destinés aux législateurs, appellent à des réparations en utilisant le hashtag #cutthecheck. L’artiste Carrie Mae Weems a récemment installé un nouveau projet appelé « RESIST COVID TAKE 6! »Sur des panneaux d’affichage et des affiches à travers le pays, dans un message sur la distanciation sociale.

Nous ne combattons pas la suprématie blanche avec un idiot en moins.
Nous n’organisons pas de plébiscite.
Je n’attends pas que mes amis politiciens me donnent la PERMISSION de parler.
Vous avez essayé de pirater le mouvement en écrivant « Black Lives Matter » sur le sol.

J’écris notre programme dans le CIEL.

Source : New York Time

Written by La Rédaction