Affaire Ciné Le Mag/Canal+ (suite) : l’actrice Annabelle Lengronne explique les faits

La Rédaction

 

L’actrice Annabelle Lengronne, celle par qui le scandale arrive, vient de donner sa version des faits dans l’affaire de la censure à Canal plus qui concerne la démission de toute l’équipe de l’émission Ciné le Mag Afrique.

 

Annabelle Lengronne – actuellement à l’affiche du film Filles de joie -, est une actrice d’origine sénégalaise qui a grandi en Martinique avant de revenir à Paris en 2005. Elle fait ses débuts dans la série Xanadu diffusée sur Arte en 2011, puis au cinéma en 2012 dans Les Kaira et Une vie meilleure

Dans une interview à Loopsider, Annabelle Lengronne, donne sa version des faits.

 

Quelle est la femme noire qui vous inspire ?

Lors du tournage, l’animatrice Claire Diao lui demande quelle est la femme noire qui l’inspire, ce à quoi la comédienne répond en citant le nom d’Assa Traoré parce que pour elle, « c’est une femme qui m’inspire, qui va inspirer le cinéma. » Soudainement, elle est interrompue. « J’entends une voix qui vient du plateau et je n’arrive pas très bien à distinguer qui parle », explique Annabelle Lengronne. « Je vois une silhouette qui s’avance et qui dit : on ne parle pas d’Assa Traoré ici » sur un « ton hostile, une réprimande, mais au delà de la réprimande, c’était très agressif », raconte Annabelle. Tout en précisant que son interlocuteur lui réplique :« c e n’est pas de la censure et que de toute façon ce sera coupé au montage », et enchaîne en disant « Voilà, ici on est en Afrique donc on ne parle pas d’Assa Traoré. »

 


Lire aussi : Démission de l’équipe de « Ciné le Mag Afrique » suite à la censure de Canal+


 

« Assa Traoré est un sujet franco-français »

Cette voix est celle de Frédéric Dezert, le directeur des programmes de Canal+ Afrique. À cause de cette intervention, le passage d’Annabelle Lengronne dans l’émission est intégralement coupé au montage. Contacté par nos confrères de Loopsider, Frédéric Dezert se justifie : « Assa Traoré est un sujet franco-français et n’avait aucun rapport avec le cinéma ou notre public africain. Ce n’est pas de la censure ». Dans cete situation, Annabelle lengronne demande via son agent que ses « propos soient maintenus » ou alors « qu’elle soit coupée de l’émission » parce qu’elle ne noulait pas « participer à une émission qui censure ». La direction de Canal+ lui fera savoir plus tard « qu’elle ne fait plus partie de l’émission. » Ce qui a été fait.

 

Pression et menace d’éviction de toute l’équipe par la production

Claire Diao présentatrice de l’émission a écrit sur sa page Facebook : « Suite à la pression puis à la menace d’éviction de notre équipe par la production suivis par plusieurs pourparlers avec la direction de Canal+ Afrique, notre équipe qui a animé avec passion et professionnalisme cette émission depuis 82 épisodes, a le regret de vous annoncer son départ ». Au total, ce sont cinq personnes qui ont présenté leur démission à la direction.

 

 

Written by La Rédaction