Edward Enninful, patron de Vogue UK, discriminé à l’entrée de ses bureaux

Par Lise-Marie Ranner-Luxin

 

Si vous ne le connaissez pas encore Edward Enninful, King du Vogue UK est le premier rédacteur en chef noir du magazine depuis 2017. Rendu célèbre par son engagement en faveur de la diversité, la Reine a fait de lui un membre de l’Ordre de l’Empire britannique en 2016. Malgré toute cette notoriété, il a déclaré sur les réseaux sociaux avoir été victime de racisme lorsqu’il a voulu accéder aux bureaux du magazine ce 15 juillet.

 

Edward Enninful a cassé les codes pour défendre une vision plus inclusive de la mode

Depuis qu’il a repris les rênes de Vogue UK en août 2017, succédant à Alexandra Shulman, le styliste britannique d’origine ghanéenne a cassé les codes trop élitistes pour défendre une vision plus inclusive de la mode, qu’il s’agisse de couleur de peau, de ­religion, de corps, d’orientation sexuelle ou de ­milieu social. Exemple le numéro spécial mode de septembre 2018, avec Rihanna en couverture première femme noire à faire la couverture du plus important numéro de l’année, et celui d’avril 2020 où la chanteuse portait un durag auquel Black news avait consacré un dossier.

 


Lire aussi : Le durag, une affirmation culturelle et politique


 

« Les choses doivent changer, maintenant » 

Sur son compte Instagram, Edward Enninful, raconte qu’un agent de la sécurité lui demande d’entrer dans le bâtiment par le quai de chargement, une entrée de service : « Aujourd’hui, j’ai été racialement profilé par un membre de la sécurité en arrivant sur mon lieu de travail », il ajoute « Ce n’est pas parce que nos emplois du temps et nos week-ends reviennent à la normale qu’il faut laisser le monde redevenir ce qu’il était, s’indigne-t-il. Les choses doivent changer, et elles doivent changer dès maintenant ».

 

Le gardien concerné mis à l’écart

Condé Nast, le groupe d’édition qui détient le magazine, a rapidement réagi à l’affaire et, selon Edward Enninful, a fait en sorte que le gardien concerné soit mis à l’écart. Le groupe Condé Nast confirme que le gardien, salarié d’un prestataire, a été écarté des bureaux de Vogue à Londres et qu’il est désormais « sous le coup d’une enquête de son employeur ». « Cela montre que quoique vous ayez réussi dans votre vie, la première chose sur laquelle vous serez jugé est votre couleur de peau », regrette Edward Enninful.

Written by Lise-Marie Ranner Luxin