Société. Vaccin contre le coronavirus en Afrique : de la théorie du complot à la réalité ?

L’Afrique, nouveau zoo à ciel ouvert pour des apprentis sorciers

Par Elia Hoimian

 

Des posts circulaient déjà sur le net à propos d’un vaccin contre le coronavirus pour l’Afrique. Aujourd’hui, toutes ces théories viennent d’être corroborées par une conversation ahurissante, d’un racisme primaire, en direct sur LCI par deux apprentis-sorciers.

 

Le Professeur Locht, directeur de recherche à l’Inserm et le Professeur Mira, chef de service à l’hôpital Cochin, qui sont tombés tous les deux d’accord sur l’intérêt de prendre les Africains pour cobayes : « Si j’étais un peu provocateur, je dirais qu’on pourrait aller faire les tests en Afrique. Ils n’ont pas de masques, pas de traitement, pas de système de réanimation, on peut donc aller tester chez eux… C’est un peu comme quand on teste des vaccins contre le SIDA sur des prostituées car on sait qu’elles ne se protègent pas ! ».

 

 

Les réactions n’ont pas tarder à fuser, de toutes parts. Samuel Eto’o dans une colère sombre a résumé simplement et justement ce que bon nombre d’Africains pensent, face à de telles ordures : « Fils de p****, vous n’êtes que de la m***. N’est-ce pas que l’Afrique est votre terrain de jeu ». CQFD.  Et Kemi Séba, l’activiste panafricain de renchérir, « Nous ne sommes pas vos cobayes pour vos vaccins meurtriers »

Alors que le continent africain est le dernier endroit où cette pandémie sévit, quand les Etats-Unis, l’Espagne et l’Italie constituent les plus grands foyers de contamination, l’Afrique, devient, on ne sait par quelle alchimie, le continent à guérir, même sans le consentement des concernés. 

L’Afrique serait-il le nouveau zoo d’expérimentation de toutes les théories abracadabrantes des chercheurs occidentaux, des nouveaux apprentis sorciers ? C’est la déduction qu’on peut faire à l’écoute de la conversation ahurissante de ces chercheurs qui ne sont ni les premiers et certainement pas les derniers. Ils ne se cachent même plus ! Honte à eux ! 

 

Une pétition est ouverte. Signez-la ici

 

Written by admin