Robert Johnson, le fondateur de BET ne croit pas qu’une Présidence Biden profitera aux afro-Américains

Robert Johnson

La Rédaction

 

Premier milliardaire afro-américain en 2000, selon Forbes, après la vente du réseau à Viacom, Robert L. Johnson, philanthrope de la communauté et fondateur de la chaîne Black Entertainment Television (#BET) ne croit pas au bénéfice du vote démocrate pour les Noirs-Américains. Car le « vote démocrate n’a que très peu rapporté aux Noirs » dans l’histoire, dit-il.

 

Un vote captif, mais peu bénéfique aux Noirs

Le fondateur de Black Entertainment Television, Robert Johnson, a déclaré mercredi à CNBC qu’il ne croit pas beaucoup en une présidence Joe Biden et qu’il ne pense pas que les Noirs américains aient beaucoup bénéficié du soutien du Parti démocrate depuis des décennies.

« Je pense que les Noirs américains en ont un peu marre de voter massivement pour les démocrates, et de voir un rendement minimal en termes de richesse économique et de réduction du fossé de la richesse, de création d’emplois et d’opportunités d’emploi », a déclaré Robert Johnson, le magnat du divertissement et philanthrope millionnaire, à Hadley Gamble sur CNBC. « Et Joe Biden n’était pas un candidat inspirant pour de nombreux Noirs américains. Donc certains d’entre eux sont restés chez eux, d’autres ont voté pour Trump ».

Johnson, le premier milliardaire noir, doute que Biden et le Parti démocrate tiennent les promesses qu’ils ont faites aux Noirs américains durant cette campagne électorale, notamment en ce qui concerne l’effet du coronavirus sur l’économie noire américaine.

 

Une situation qui a empiré avec le coronavirus

Johnson pourrait avoir raison. Selon NBC News, 80% des hommes noirs ont soutenu Biden, ce qui représente une légère baisse par rapport aux 82% d’Hillary Clinton en 2016, et une baisse significative par rapport au niveau de soutien à Barack Obama des hommes noirs en 2012 et 2008. L’une des raisons de la baisse du soutien des Noirs américains est que les réductions d’impôts de Trump en ont aidé certains.

 

« Une étude du Brookings Institute a montré qu’en 2016, la valeur nette moyenne d’un ménage blanc était près de 10 fois supérieure à celle d’un ménage noir moyen. »

L’inégalité des richesses entre les races était importante avant que la pandémie de coronavirus ne frappe les États-Unis en raison du racisme systémique. Une étude du Brookings Institute a montré qu’en 2016, la valeur nette moyenne d’un ménage blanc était près de 10 fois supérieure à celle d’un ménage noir moyen. Depuis le début de la pandémie, les choses n’ont fait qu’empirer.

« Si je comprends bien, le président des États-Unis [Trump] accepte de mettre plus d’un demi-billion de dollars de capitaux dans la Communauté noire (sans endossement) et les Niggas m’en veulent… Ayez une belle vie », écrit Ice Cube

 

En juin, M. Johnson a déclaré à CNBC que le gouvernement américain devrait fournir 14 billions de dollars de réparations pour l’esclavage afin d’aider à réduire l’inégalité raciale. Johnson a ajouté que le Parti démocrate dit toujours les bonnes choses sur l’égalité économique pour les Noirs américains, mais n’a aucune action significative qu’il puisse indiquer.

« Ce que je crois, c’est que les grands médias et la population blanche et libérale en général, leur manière de s’adresser à la communauté noire est ce que j’appelle le paternalisme placebo. Nous dirons de belles choses sur vous. Nous parlerons de vos souffrances, nous dirons qu’il y a du racisme dans tout le pays », a rappelé Johnson « Mais ce dont les Noirs américains ont vraiment besoin, c’est l’accès au capital, l’accès à la richesse et aux revenus. »

Beaucoup d’hommes noirs sont d’accord avec Johnson. Le rappeur Ice Cube a d’abord été critiqué pour avoir rencontré Jared Kushner afin de discuter de son contrat pour l’Amérique noire. Cependant, selon le rappeur, l’équipe de campagne de Trump n’était pas seulement disposée à lui parler, mais a pris certaines de ses idées et les a transposées dans le Plan Platine de Trump. Tandis que l’équipe de Biden lui a dit d’attendre après l’élection.

 

Source : Black Enterprise

Written by La Rédaction


Abonnez-vous à notre Newsletter !

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

Votre inscription a bien été enregistrée ! Merci

%d blogueurs aiment cette page :