Prince Markee Dee du groupe hip-hop The Fat Boys est décédé, à 52 ans

Prince Markee Dee

La Rédaction.


La communauté hip-hop vient de perdre une de ses figures en la personne de Mark Morales, alias Prince Markie Dee, membre fondateur du trio légendaire The Fat Boys. Ce natif de Brooklyn, compositeur et producteur de plusieurs titres interprétés par Mariah Carey, Mary J. Blige, Jennifer Lopez ou encore le regretté Craig Mack, s’est éteint le 18 février à Miami, à la veille de son cinquante-troisième anniversaire. La cause de son décès est encore inconnue.



L’hommage d’Eminem

« Si triste d’apprendre le décès du légendaire
@PrinceMarkieDee des Fat Boys. Une de mes idoles d’enfance et mon mc préféré de tous les temps. Il nous a laissé la voie. Il va vraiment nous manquer. »



The Fat Boys a introduit le beatbox dans le hip-hop.


En tant que l’un des premiers rappeurs portoricains de la culture, Markie Dee a formé le groupe The Fat Boys avec Koll Rock Ski et le regretté « Human Beat Box » Darren « Buffy » Robinson, décédé d’une crise cardiaque en 1995 à 28 ans. Parmi les premiers à introduire le beatboxing au sein du hip-hop, The Fat Boys a aussi été l’un des premiers groupes hip-hop à connaître le succès et a tourné aux côtés d’artistes comme LL Cool J, Run-D.M.C.Whodini et The Beastie Boys.

Les Boys, qui étaient à l’origine connus sous le nom de The Disco 3, ont également été parmi les premiers artistes hip-hop à apparaître sur le grand écran, apparaissant dans leur propre rôle dans le classique film culte de 1985, Krush Groove (1985) et dans la comédie Disorderlies (1987) avec l’acteur légendaire Ralph Bellamy.

 

 

Prince Markee Dee, producteur

Avec sept album en sept ans à leur actif, le plus gros succès reste Crushin, certifié disque de platine, soutenu par le succès du single « Wipeout », une reprise d’un titre de The Beach Boys qui a atteint le haut du Hot Billboard 200 en 1987. Le trio avait aussi permis de révéler des artistes tels que Biz Markie ou encore Doug E. Fresh.  

Après les Fat Boys, Morales poursuit une carrière solo avec succès. En 1992, il signe avec Columbia et sort un album solo, Free (1992), qui comprend le hit single , « Typical Reasons (Swing My Way) » et Love Daddy (1995) chez Motown. Il s’associe ensuite à Cory Rooney pour créer une société de production, Soul Convention, sur lequel Morales écrit et produit des titres pour des artistes tels que Mary J. Blige, notamment pour son premier album, What’s the 411 ? (1992), et son titre à succès « Real Love », Jennifer Lopez, Mariah Carey, et Craig Mack.


https://twitter.com/UncleLouie/status/1362546328136544258/photo/1

 

 

 

Written by La Rédaction