Oprah attaquée pour avoir évoquer le privilège blanc, et annonce la fin de « O », son magazine

Par Lise-Marie Ranner-Luxin

 

A la suite du dernier épisode de sa série Apple TV+, « The Oprah Conversation », avec comme invité l’ancienne star de la NFL et militant anti-raciste Emmanuel Acho, avec pour thèmes le racisme et le privilège blanc, Oprah Winfrey a été traitée d’hypocrite par des politiques et des internautes, au prétexte que sa richesse fait d’elle aussi une privilégiée. Une page se tourne également pour la star des médias : son magazine « O » cessera sa publication imprimée en décembre 2020. 

 

 

« Tous les blancs n’ont pas de pouvoir »

Emmanuel Acho, 29 ans, qui anime la série web « Conversations inconfortables avec un homme noir », a rejoint Oprah Winfrey pour un épisode en deux parties, dont une invitait les téléspectateurs non noirs à s’interroger sur le racisme et les privilèges des Blancs. « Tous les Blancs n’ont pas de pouvoir », a déclaré un invité. « Il y a beaucoup de Blancs pauvres et de classe ouvrière. Beaucoup de Blancs qui luttent, et c’est une lutte différente… » Un autre invité a poursuivi : « Je pense que si nous devons nous rassembler et nous attaquer réellement au racisme et aux inégalités qui existent dans ce pays et dans le monde, il est important de ne pas mettre tous les Blancs dans le même sac ».

Oprah : « Votre couleur vous donne toujours un avantage, peu importe »

Selon Oprah Winfrey : « Il y a des Blancs qui ne sont pas aussi puissants que le système des Blancs, le système de castes qui a été mis en place. Mais ils ont toujours leur couleur, peu importe où ils se trouvent sur l’échelle ou l’échelon du succès ». Pour elle les Blancs ont une « longueur d’avance ». Elle ajoute : « Vous avez toujours votre blancheur. C’est ce que l’on appelle le « privilège blanc ». Cela signifie que la blancheur vous donne toujours un avantage, peu importe« , a-t-elle déclaré.

 

Les Conservateurs se sont empressés de réagir sur Twitter

La valeur nette actuelle de la fortune d’Oprah Winfrey s’élève à 2,6 milliards de dollars, selon Forbes, et les Conservateurs se sont empressés d’utiliser cette information comme arme sur Twitter après son émission. « Et maintenant, pourquoi Oprah, peut-être la femme noire la plus riche du monde, essaie-t-elle de faire honte aux Blancs en tant que privilégiés ? Miss Winfrey, vous êtes la personnification du PRIVILÈGE BLANC », a déclaré Irene Armendariz-Jackson, une candidate républicaine du Texas au Congrès. Selon le chroniqueur Wayne Depree, « la milliardaire Oprah fait maintenant honte aux Blancs pour leur « succès facile » dans la vie ». Le chef des médias conservateurs, Todd Starnes, a déclaré : « Je prie pour le jour où l’Amérique deviendra une nation où quelqu’un comme Oprah pourra devenir milliardaire ». Le sénateur Ted Cruz a qualifié la discussion de « bêtises racistes ». Un militant pro Trump JT Lewis a twitté : « Comment Oprah a-t-elle gagné 2,6 milliards de dollars si l’Amérique est si raciste ? »

« O » passera entièrement au numérique l’année prochaine

Malgré ses milliards, Oprah a décidé que l’édition imprimée mensuelle de « O » Magazine prendrait fin après 20 ans de présence dans les kiosques à journaux, en raison des mauvaises ventes qui ont suivi le début de la pandémie de coronavirus.

Le magazine d’Oprah Winfrey cessera donc sa publication imprimée mensuelle après le numéro de décembre 2020 et passera entièrement au numérique l’année prochaine, mettant ainsi fin à un tirage de 20 ans. « Alors que la marque célèbre les vingt ans d’ « O », The Oprah Magazine, nous pensons à ce qui va suivre, mais une fois de plus, le partenariat et la marque ne vont pas disparaître », a déclaré M. Hearst dans un communiqué. « C’est une étape naturelle pour la marque, qui a atteint une audience en ligne de 8 millions de personnes, en étendant sa voix et sa vision avec des vidéos et du contenu social. Nous continuerons à investir dans cette plateforme au fur et à mesure que la marque se développe et évolue vers une plateforme plus centrée sur le numérique ».

 

« J’attends avec impatience la prochaine étape de notre évolution »

 

Le coronavirus a frappé le secteur de l’édition en général, les annonceurs ayant réduit considérablement leurs dépenses. Mais le déclin de la popularité du magazine « O » peut être attribué à la décision d’Oprah de mettre fin à son talk-show le mieux coté en 2011, après 25 ans. Lancée en 2000 en tant que joint-venture entre Oprah’s Harpo Productions et Hearst, « O » a connu une énorme popularité au cours des premières années. Son tirage total a grimpé à plus de 3 millions d’exemplaires, dont un million vendu en kiosque chaque mois. « Je suis fier de cette équipe et de ce que nous avons apporté à nos lecteurs au cours des 20 dernières années », a déclaré Oprah, qui a fait toutes les couvertures au fil des ans. « J’attends avec impatience la prochaine étape de notre évolution » a-telle ajouté.

Le magazine pourrait encore faire une apparition avec une édition trimestrielle, des éditions spéciales ou des éditions de kiosque à journaux plus chères.

Written by Lise-Marie Ranner Luxin