Mort de Ronald « Khalis » Bell, co-fondateur de Kool & The Gang, à 68 ans

#RonaldBell, co-leader de l’un des plus grands groupes de funk des années 70 et 80 est décédé

Par la Rédaction

 

Ronald « Khalis » Bell, co-fondateur et chanteur du groupe Kool & the Gang, est décédé. Il avait 68 ans. Il était à l’origine de la création, avec son frère Robert « Kool » Bell, des Jazziacs, en 1964 qui deviendra en 1967 The Soul Machines avant d’endosser le costume de Kool & The Gang, l’une des plus grandes « success sto­ries » de la musique Afro-américaine. Ils sont à l’origine des classiques funk tels « Ladies Night » (1979), « Celebration » (1980), « Get Down On It » (1981) ou encore « Fresh » (1984).

 

« Bell est mort chez lui, dans les îles Vierges américaines, mercredi matin, avec sa femme à ses côtés », a déclaré la publiciste Sujata Murthy. La cause du décès n’a pas été révélée.

Bell a écrit et composé certaines des plus grandes chansons du groupe, dont « Celebration », « Cherish », « Jungle Boogie » et « Summer Madness », qui a été utilisée dans plusieurs films dont « Rocky » et « Baby Boy ». La chanson a également été utilisée dans une publicité pour les chaussures Nike mettant en scène LeBron James.

 


Lire aussi sur blacknewsmagazine.com : Le Barrière Enghien Jazz Festival A Fêté Ses 20 Ans Avec Kool And The Gang, Maceo Parker…Stanley Clarke


 

 

Une saga américaine

Les Kool & The Gang, sont une des plus grandes « success sto­ries » de la musique Afro-américane de ces dernières décennies. L’instigateur de Ia grande saga, c’est le bassiste Robert « Kool » Bell qui, en compagnie de son frère Ronald Bell (saxophone) et cinq autres étudiants de Ia Lincoln High School de Jersey City, à savoir Dennis Thomas (saxopho­ne), George Brown (batterie), Robert Mickens (trompette), Woody Sparrow (guitare) et Rick Westfield (claviers), forment les Jazziacs, en 1964. Mais Ia période total jazz de Robert « Kool » Bell et ses comparses sera courte. En 1967, le groupe rempla­ce Woody Sparrow par Claydes Smith à la guitare, change de nom et devient The Soul Machine. IIs s’orientent vers une direction plus rhythm’n blues, tout en préservant la facette « street-jazz-funk ».

Lire la suite Funk 70’S (4/4) : Kool & The Gang, Con Funk Shun, Cameo, James MTumé sur blacknewsmagazine.com

Written by La Rédaction