Mort de MF DOOM, le rappeur masqué, à l’âge de 49 ans

Le décès du rappeur a été annoncé la semaine dernière par sa femme

Le rappeur MF Doom

La Rédaction

 

Le rappeur et producteur MF DOOM, connu pour de multiples projets dont l’album « Madvillain : Madvillainy », et sa collaboration avec Ghostface Killah du Wu-Tang Clan, est mort le 31 octobre, a annoncé son épouse sur Instagram. Né à Londres en 1971, le rappeur a déménagé à New York où il a fait toute sa carrière. Après une vie itinérante, selon ses propres termes, « sacrément proche des sans-abri », il est revenu à la musique en 1997 et a adopté son look, un masque similaire à celui du méchant Dr Doom de Marvel qui a fait sa réputation.

 

MF Doom – Doomsday – YouTube

 

Une annonce tardive

« Le meilleur mari, père, professeur, étudiant, partenaire d’affaires, amant et ami que je pouvais espérer. Merci pour tout ce que tu nous as montré, enseigné et donné, à moi, à nos enfants et à notre famille. Merci de m’avoir appris à pardonner aux êtres et à leur donner une autre chance, à ne pas juger et à ne pas passer par pertes et profits aussi rapidement. Merci de m’avoir montré comment ne pas avoir peur d’aimer et d’être la meilleure personne que je puisse être. Mon monde ne sera plus jamais le même sans toi. Les mots n’exprimeront jamais ce que Malachi et toi représentez pour moi, je vous aime tous les deux et je vous adore toujours. Que TOUS continuent à te bénir, ainsi que notre famille et la planète, » avait posté sa femme Jasmine sur Instagram, en indiquant que le décès de son mari était intervenu le 31 octobre. »

La cause du décès n’a pas été révélée.

 

Une carrière sous plusieurs pseudonymes

MF DOOM, alias Daniel Dumile, né à Londres en 1971, déménage très tôt à New York . Il connaît un premier succès au début des années 1990 avec le groupe KMD, en signant sur le grand label Elektra Records, mais ce début de carrière florissant s’effondre avec la mort de son frère et compagnon de route DJ Subroc en 1993.

 

MF DOOM feat Ghostface Killah – Angels – YouTube

 

Après quelques années de vie itinérante, selon ses propres termes, « sacrément proche des sans-abri », il revient à la musique en 1997 et adopte son look, un masque similaire à celui du méchant Dr Doom de Marvel qu’il portait en public depuis lors ; la couverture de son premier album, Operation Doomsday, en est d’ailleurs une illustration. Plus tard, il adapte ce masque à celui porté par un personnage du film Gladiator.

Au début des années quatre-vingt-dix, il connaît son époque la plus prolifique, en commençant par « Take Me To Your Leader » sous le pseudonyme de King Geedorah, puis sous Viktor Vaughn, avant de retourner à MF Doom pour le deuxième album Mm… Food.

« L’idée d’avoir un personnage différent tout le temps, rend l’histoire ennuyeuse. Je tiens cela principalement des romans, de ce style d’écriture, ou des films, où il y a plusieurs personnages qui portent l’histoire », justifie-t-il.

En 2004, il crée ce qui est largement considéré comme son chef-d’œuvre : Madvillainy, réalisé avec le producteur de cratedigging, Madlib, et considéré par de nombreux spécialistes comme l’un des grands albums de la décennie.

La notoriété de MF Doom s’accroît grâce à d’autres collaborations marquantes, notamment avec Ghostface Killah du Wu-Tang Clan, qui  produit des titres pour ses albums Fishscale et More Fish et rappe avec lui sur des titres comme « Angelz ». Il a aussi été remixé par Thom Yorke, puis a collaboré avec Yorke et son coéquipier de Radiohead, Jonny Greenwood, sur un morceau intitulé « Retarded Fren ».

En 2017,  Dumile perd son fils, Malachi Ezekiel, décédé à l’âge de 14 ans.

Written by La Rédaction