Le rappeur Master P et Baron Davis, futurs propriétaires de Reebok ?

Par Thomas Kwasi.

 

Avant Jay-Z et P. Diddy, il y a eu Master P, l’un des premiers magnats du rap, qui veut s’offrir Reebok, évalué à 2,4 milliards de dollars. Master P, le rappeur et patron du mythique label No Limit Records, créé en 1991 et l’ancien joueur de la NBA, Baron Davis, négocient une acquisition de Reebok, dans ce qui pourrait être un accord de plusieurs milliards de dollars. Cette vente, si elle était conclue, ferait de Reebok la première grande marque de baskets à appartenir à des Noirs.

 

 

Une acquisition historique

Selon Forbes, l’offre de Reebok à sa société mère Adidas est d’environ 2,4 milliards de dollars. Selon Master P, ils seraient « préparés financièrement », après quelques mois de négociations, à en faire l’acquisition. Si l’accord est conclu, Reebok devient la première grande entreprise de baskets à appartenir à un Noir.

« Imaginez si Michael Jordan possédait Reebok ? C’est ce dont je parle pour entrer dans l’histoire », interroge Master P. « Le rachat de Reebok serait comme remettre la Couronne à @alleniverson et l’occasion de lui donner son juste statut d’icône pour être probablement le plus grand athlète d’élite à porter Reebok. Allen Iverson est le Michael Jordan de Reebok. Personne ne lui a jamais donné les droits d’auteur ou la propriété en tant qu’icône de la marque », explique-t-il.

 

 

Master P, le magnat du rap et Baron Davis, le pro de la NBA

Avant Jay-Z, P. Diddy, il y a eu Master P, l’un des premiers magnat du rap. En 2013, le magazine Forbes estimait la fortune de Master à $350 millions, faisant de lui le troisième rappeur le plus riche à cette période. Mais l’histoire de Master P, a réellement commencé en 1991 avec la création de son label No Limit Records. Master P, c’est aussi l’une des figures marquantes du « Dirty South », ce rap du sud des Etats-Unis (Atlanta, Nouvelle-Orléans, Houston, Memphis et Miami) popularisé par Geto Boys et autres Scarface. Master P, c’est aussi un rappeur, producteur couronné par une carrière prolifique de plus d’une dizaine d’albums dont les plus vendus, Ice Cream ManMP Da Last Don (1998) quadruple disque de platine inspiré du film éponyme autoproduit -, et aussi le single Make ‘Em Say Uhh!, certifié double disque de platine. Au début des années 2000, No Limit commence son déclin, mais Master P, né Percy Robert Miller à La Nouvelle-Orléans en Louisiane, le 29 avril 1970, se diversifie alors en créant sa marque de vêtements et de baskets (Jump-Offs), se lance dans la gestion sportive, le cinéma, et crée sa propre ligne de produits alimentaires et de nettoyage.

Baron Davis, lui, a joué 13 saisons avec la NBA, a été un des premiers investisseurs dans Vitaminwater, et a récemment investi dans Kit Super Coffee, fondée par son compatriote ancien basketteur, Jordan DeCicco.

 

 

Une marque en perte de vitesse financière

La marque Reebok, détenue par Adidas, évaluée à 2,4 milliards de dollars, n’a pas réussi à tourner constamment un bénéfice au cours des dernières années.
Plus tôt dans le mois, Adidas qui avait acquis Reebok pour 3,8 milliards de dollars en 2005 a annoncé son intention d’« évaluer les alternatives stratégiques pour Reebok », qui comprendrait « une vente potentielle ». Bien qu’Adidas n’ait pas exclu de garder l’entreprise, elle annoncera sa décision le 10 mars prochain

Malgré la mise en œuvre d’un « plan de redressement » réussi qui a « considérablement » amélioré les bénéfices de Reebok (en partie grâce à des partenariats de célébrités avec Cardi B, Khalid et Ariana Grande), la marque a dû faire face à des revenus en baisse. Reebok a vu ses bénéfices chuter de 42 % au deuxième trimestre 2020, selon Footwear News. Dans le même temps, la perte globale d’Adidas au deuxième trimestre s’est élevée à plus de 300 millions de dollars.

Written by La Rédaction