Les Grammy Awards rebaptisent la catégorie ‘World Music’ pour éviter la « connotation colonialiste »

La Rédaction

 

Les Grammy Awards font aussi leur mise à jour. Utilisé depuis 1987 au Royaume-Uni, le terme #WorldMusic était utilisé pour regrouper tous les artistes non-occidentaux. Créée en 1992 aux #Grammys, la catégorie « Best World Music Album »  sera rebaptisée « Best Global Music Album » (Meilleur album de musique globale), pour éviter les connotations liée au #colonialisme. Dans la même veine, le « Meilleur album contemporain et ‘urbain' » sera lui aussi renommé « Meilleur album de ‘R&B progressif' ». Les nominations pour les Grammys 2021 seront annoncées le 24 novembre.

 

 

De musique du monde à la musique globale

La Recording Academy a annoncé vouloir rebatiser la catégorie “Best World Music Album” (« meilleure album de musique du monde ») en “Best Global Music” (« Meilleure album de musique globale ») – « terme plus pertinent, moderne et inclusif » –, pour éviter les « connotations de colonialisme ». Il faut bien dire le phénomène world music traduit en français en diminue un peu la portée. En effet, le terme prend tout son sens en Anglais, mais la traduction littérale en Français est plus difficile à différencier.

Dans une déclaration, la Recording Academy a déclaré que ce changement était dû « à notre volonté de continuer à adopter une mentalité véritablement mondiale […] Au cours de l’été, nous avons eu des discussions avec des artistes, des ethnomusicologues et des linguistes du monde entier qui ont déterminé qu’il y avait une opportunité de mettre à jour la catégorie du meilleur album de musique de World Music vers un terme plus pertinent, moderne et inclusif … Ce changement symbolise une rupture avec les connotations de colonialisme, de folk et de « non-Américain » que l’ancien terme incarnait tout en s’adaptant aux tendances d’écoute actuelles et à l’évolution culturelle des diverses communautés qu’il peut représenter ».

 

 

Un terme fourre-tout

Le terme « world music » a été créé au Royaume-Uni en 1987 pour aider à commercialiser la musique d’artistes non occidentaux. L’académie des Grammys, elle, a créé la catégorie du meilleur album de world music en 1992, avec des lauréats comme Ravi Shankar, Gilberto Gil et Angélique Kidjo, trois fois lauréate. Mais le terme a perdu de sa popularité au cours des dernières années.

Même le légendaire festival de musique britannique Womad a également cessé d’utiliser ce terme. « Nous comprenons que la ‘musique du monde’ est un ghetto pour beaucoup d’artistes », a déclaré le directeur du festival Chris Smith au Guardian. « Nous respectons ce terme parce qu’il s’agit de notre héritage, mais nous devons le faire évoluer parce que la musique a évolué ».

 

La « musique urbaine » rebaptisée « R&B progressif,

Tyler, le créateur, rappeur lauréat 2020

Le changement des Grammys est le dernier en date d’un certain nombre de modifications apportées à la cérémonie de remise des prix les plus prestigieux de l’industrie musicale. En juin, la Recording Academy a annoncé que le « Meilleur album contemporain urbain » serait rebaptisé « Meilleur album R&B progressif », le terme « urbain » étant de plus en plus considéré comme un descriptif inapproprié de la musique noire.

Le président de l’académie, Harvey Mason, a reconnu « certains sentiments inconfortables » autour de ce terme dans l’académie. Tyler, le créateur, qui a remporté le meilleur album de rap aux Grammy Awards de 2020, a déclaré : « Je n’aime pas ce mot ‘urbain’. C’est juste une façon politiquement correcte de me dire le mot en « N » », alors que Republic Records, maison de disques d’Ariana Grande, du Weeknd et d’autres, a cessé d’utiliser ce terme.

L’académie continue cependant à utiliser le mot « urbain » dans le contexte des prix latins, y compris le prix nouvellement créé du « Meilleur album pop ou urbain » en latin.

Les nominations pour les Grammys 2021 seront annoncées le 24 novembre.

Written by admin