Décès à 26 ans de Squeak, DJ et producteur du groupe de rap Pivot Gang

SqueakPIVOT

La Rédaction.

 

Squeak, DJ et producteur de l’influent collectif de hip-hop Pivot Gang de Chicago dirigé par Saba, est décédé. L’artiste également connu sous le nom de SqueakPIVOT avait 26 ans. Aucune cause officielle du décès été annoncée, mais les représentants du Pivot Gang ont confirmé son décès, selon Pitchfork . Mais le média en ligne The Triibe, a  rapporté que l’artiste souvent salué comme un « génie » dans la communauté du rap avait été impliqué dans une fusillade mortelle lundi soir. 

 

 

 

Un étrange message avant sa mort 

Quelques heures seulement avant son décès, le rappeur avait posté un étrange message sur Twitter indiquant qu’il « ne pourrait tomber s’il avait la tête haute ».

 

 

La mort de Squeak fait suite au décès d’un autre membre du Pivot Gang, John Walt, 23 ans, qui a été poignardé à mort lors d’un combat de rue à Chicago en 2017.

 

 

Squeak, également connu sous le nom de squeakPIVOT, était le producteur interne du Pivot Gang aux côtés de Daedae et Daoud.

La sortie la plus récente de l’artiste s’est présentée sous la forme d’un EP collaboratif aux côtés de MFnMelo, sorti plus tôt cette année.

À la suite de l’annonce de sa mort, des artistes de Chicago et d’ailleurs ont rendu hommage à Squeak en ligne.

« Que Dieu bénisse Squeak et tous ceux qui l’aiment », a tweeté Chance The Rapper en signe d’hommage, qualifiant Squeak de « grand homme ».

 

 

Une influence West Side Chicago

En 2017, dans une interview au magazine Elevator, Squeak  racontait ses débuts dans le hip-hop.

« Je venais de sortir du lycée, et j’ai commencé à avoir des ennuis et j’ai fini en résidence surveillée. Donc, mon frère FRSH Waters était comme ‘Aye bro, descends la rue et f–k avec [Pivot Gang].’ Alors, j’ai juste commencé à les emmener en studio. Je les emmenais littéralement au studio. Je sentais juste que j’avais besoin de faire quelque chose. J’ai toujours su que j’allais faire quelque chose mais je ne savais pas vraiment quoi. »

Quant à ses influences, « J’ai réalisé discrètement que j’avais un son West Side lorsque j’écoutais de vieilles cassettes de Twista, j’écoutais les refrains de ses chansons », déclarait-il. « J’ai commencé à réaliser que tous ses tubes avaient un certain rythme, et c’était juste comme quelque chose que j’ai étudié et une fois que je l’ai en quelque sorte perfectionné, j’ai réalisé: » Ok, c’est comme ça que les gens sauront que je viens de l’Ouest .’”

 

Written by La Rédaction