La maire de Chicago déboulonne les statues de Christophe Colomb

 

La Rédaction

 

La mort de George Floyd le 25 mai dernier suivi de nombreuses manifestations dans le monde, continue de faire des vagues. Après Baltimore, Boston et San Francisco, c’est au tour de la ville de Chicago de rentrer dans la danse. En effet, les statues de Christophe Colomb, associé aux exactions sur les Amérindiens, suscitaient depuis quelques temps des protestations des habitants qui ont finalement été entendus.

 

 

Une décision municipale

Lori Lightfoot, la maire noire, démocrate, élue le 2 avril 2019, a finalement décidé de déboulonner les statues pour mettre un terme aux affrontements. Vendredi 24 juillet, juste avant l’aube, des employés municipaux ont eu l’ordre de retirer les deux statues érigées à la glore de Christophe Colomb de la place Grant. La décision de ces retraits, a été ordonée par la maire Lori Lightfoot, « en réponse aux manifestations qui sont devenues dangereuses pour les manifestants et la police, mais aussi à cause des efforts individuels », ont déclaré son service de communication dans un communiqué. A plusieurs reprises, défenseurs et détracteurs de Christophe Colomb s’étaient affrontés au pied de la statue de Grant Park.

 

 

Lors de la fête nationale, le 4 juillet dernier, Donald Trump avait pourtant défendu l’explorateur en déclarant lors de son discours : « Nous nous battrons ensemble pour le rêve américain, et nous défendrons, protègerons, et préserverons le mode de vie américain qui a commencé en 1492 quand Christophe Colomb a découvert l’Amérique ».

Une autre source de tension entre Lori Lightfoot et Donald Trump car la maison blanche avait déjà, contre l’avis de la maire, envoyé des policiers fédéraux à Chicago pour lutter contre la hausse de la criminalité.

 

Written by La Rédaction