John David Washington à l’affiche de « Tenet », sur les traces de son père Denzel

Par Lise-Marie Ranner-Luxin

 

Le fils aîné de Denzel Washington, John David, est à l’affiche de la production la plus attendue de l’année non seulement par le public, mais aussi par le monde du cinéma. Suite à la pandémie qui a durement touché le secteur, reporté à plusieurs reprises, c’est le film qui est sensé sauver l’industrie.

 

Son réalisateur Christopher Nolan teste une sortie sur les écrans français le 26 août, avant les Etats-Unis. L’acteur que l’on a pu voir dans BlacKkKlansman (2018) de Spike Lee, campe ici un agent secret prêt à tout pour empêcher une Troisième Guerre mondiale grâce à une technologie d’inversion du temps.

 

 

John David Washington voulait devenir acteur comme son père

Dans une interview accordée au site Mr Porter, John David Washington raconte à quel point son père l’a inspiré notamment dans le film Glory sorti en 1989. Il a mémorisé chaque scène et a reçu le costume que portait son père, une veste de soldat de l’Union comme cadeau de Noël, qu’il n’enlevait que très rarement. Pourquoi ce film signifiait-il tant pour lui ? « La fraternité, tous pour un », dit-il à propos de l’unité d’infanterie afro-américaine au cœur du film. A 9 ans, il fait une apparition dans Malcolm X de Spike Lee, où son père tient le premier rôle. Par la suite il cache son identité sur les castings, car il voulait être jugé au mérite, et non en tant que fils de. « Je voyais comment les gens changeaient quand ils apprenaient qui était mon père », explique-t-il.

 


Lire aussi sur blacknewsmagazine.com : Lee/Washington : Une Histoire De Famille


 

Sortir de l’ombre du père

Même si le métier d’acteur le passionne, pas facile pour un adolescent de suivre les traces d’une star récompensée deux fois aux Oscars (meilleur acteur pour Training Day et meilleur second rôle pour Glory).

 

« J’avais l’impression que personne ne me prendrait au sérieux, même si j’étais bon, donc je cachais qui était mon père. »

« Je mentais, je disais que mon père travaillait sur des chantiers ou qu’il était en prison, juste pour ressentir un semblant de normalité. J’avais l’impression que personne ne me prendrait au sérieux, même si j’étais bon, donc je cachais qui était mon père. Je crois que j’essayais de me protéger ». Il abandonne cette voie pendant plusieurs années en se lançant dans une carrière de footballeur américain à laquelle il met un terme en 2013 après une rupture du tendon d’Achille. Il choisit plus tard la comédie, et décroche un des rôles principaux de la série HBO Ballers où il donne la réplique à Dwayne Johnson.  Il a également joué dans Love Beats Rhymes du rappeur et tête pensante du Wu-Tang, RZA. Il perce définitivement avec BlacKkKlansman de Spike Lee qui lui vaudra une nomination aux Golden Globes. Très proche de ses parents, et de ses trois frères et sœurs, il a passé le confinement à leur côté. « Mes parents sont de bons colocataires. Ils sont amusants. Je me sens parfois comme le parent ».

Hollywood compte sur Tenet pour attirer le public dans les cinémas tout en utilisant le film comme baromètre pour savoir quand programmer d’autres superproductions, telles que A Quiet Place Part II et Black Widow, reportées depuis mars.

Written by Lise-Marie Ranner Luxin