#JacobBlake. Nuits d’émeute au Wisconsin après 7 tirs de la police sur un Noir sans défense

La Rédaction

 

Après la mort de #GeorgeFloyd, une vidéo d’un policier tirant à bout portant et à sept reprises sur Jacob Blake – pendant qu’il entrait dans sa voiture et devant sa famille – a secoué l’Amérique, et provoqué une série de troubles dans la ville. Pour la deuxième nuit consécutive, des manifestants ont mis le feu à des bâtiments et affronté la police. 

 

 

 

Jacob Blake « entre la vie et la mort » après les tirs de la police du Wisconsin

La fusillade s’est produite vers 17 heures, heure locale, à Kenosha, alors que des officiers étaient en train de répondre à un « incident domestique ». La victime a été immédiatement emmenée à l’hôpital par la police, selon une déclaration du département de la police de Kenosha.

La victime a été identifiée comme étant Jacob Blake par le gouverneur du Wisconsin, Tony Evers, dans un tweet. « Nous nous opposons à l’usage excessif de la force et à l’escalade immédiate dans les affrontements avec les Wisconsiniens noirs », a écrit le gouverneur.

Aucune autre explication n’a été donnée par la police quant à ce qui a conduit à la fusillade. La fusillade fera l’objet d’une enquête par le département de la justice du Wisconsin, a déclaré la police.

 

Manifestations malgré un couvre-feu

Au mépris du couvre-feu de 20 heures, la foule a incendié un magasin de meubles, un bâtiment qui abrite le département correctionnel du Wisconsin et des voitures chez un concessionnaire local, selon des images diffusées sur les médias sociaux.

Shelby Talcott, journaliste au Daily Caller, a posté sur Twitter une vidéo du magasin de meubles entièrement enflammé.

 

Une autre vidéo postée par Jorge Ventura, du Daily Caller, montre plusieurs voitures en flammes chez un concessionnaire pour la deuxième nuit consécutive. Plus tôt dans la nuit, des manifestants ont affronté la police en tenue anti-émeute devant le palais de justice du comté de Kenosha.

Des images mises en ligne ont montré des manifestants en train de jeter des objets, y compris des bouteilles, à la police, qui est revenue avec des gaz lacrymogènes.

Le chaos s’installe alors que Blake, 29 ans, est toujours hospitalisé après avoir reçu plusieurs balles dans le dos d’un policier qui tentait de l’empêcher de monter dans sa voiture dimanche après-midi.

La famille de Blake avait, plus tôt dans la journée de lundi, exhorté les manifestants à s’abstenir de toute violence.

« Nous n’excuserons pas les actions de la police de Kenosha, mais sa mère demande à tout le monde de rester calme », a tweeté le cousin de Blake, Pauly.

 

Source : New York Post

Written by La Rédaction