#Brutalité policière. [Vidéo] La police de LA éjecte un handicapé de son fauteuil roulant

La Rédaction

Mardi 14 juilet, Joshua Wilson, un manifestant handicapé qui dirigeait le cortège de Black Lives Matter, a été brutalement éjecté de son fauteuil roulant par la police de Los Angeles. Selon les faits rapportés par the Daily Mail, les officiers déclarent qu’il avait, auparavant, frappé un policier au visage. Une vidéo choquante !

Dans une déclaration, Le LAPD (Département de Police de Los Angeles) affirme que Joshua Wilson, avant l’altercation filmée, avait frappé un policier au visage  et qu’ils avaient  ensuite trouvé un pistolet chargé dans son sac à dos, qui se trouvait sur la chaise d’où ils l’avaient éjecté.  Ce qui a valu à Wilson une détention provisoire et une libération sous caution de 35 000 dollars.

Depuis l’événement, la police de Los Angeles a fait l’objet d’un examen plus approfondi concernant les mauvais traitements infligés aux manifestants. La vidéo montre trois officiers impliqués dans l’assaut au sol de Joshua Wilson, l’attrapant par la nuque et lui tordant le bras derrière le dos pour le retenir. La scène montre également que certains témoins critiquent immédiatement un officier qui traîne ensuite le fauteuil roulant sur la route, loin de Wilson, qui, selon la police, aurait frappé l’un d’entre eux au visage alors qu’ils arrêtaient plusieurs personnes pour une affaire sans rapport avec le sujet.

Des manifestants inattendus

Selon la déclaration, le LAPD se trouvait dans le quartier dans le centre-ville de Los Angeles, pour arrêter deux femmes et un homme souffrant d’une crise de santé mentale. Pendant qu’ils emmenaient les deux femmes dans un établissement médical, ils ont remarqué qu’un homme marchait dans la rue, poussant un autre homme, et ont donc procédé à son arrestation.

Ils seraient  tombés par hasard sur une manifestation d’une cinquantaine de personnes vers 14h45, alors qu’ils procédaient à l’arrestation de l’homme, et  Wilson faisait partie de ce groupe de manifestants qui ont commencé à scander « Laissez-les partir » et Wilson aurait alors frappé d’un coup de poing au visage d’un des policiers. Il  y a alors eu « usage de la force entre les officiers et Wilson », ce que l’on peut voir sur la vidéo.

Toujours selon leur déclaration, les flics ont appelé à l’aide et de nombreux autres officiers se sont présentés sur les lieux. On les voit sur la vidéo en train de détenir d’autres personnes.

Written by La Rédaction