Mo’Nique Vs Netflix : le procès pour discrimination raciale et sexuelle aura bien lieu

La comédienne poursuit le service de streaming pour discrimination raciale et sexuelle

La Rédaction

 

Le 14 juillet dernier, un juge fédéral a rejeté, pour la deuxième fois, l’appel de Netflix dans son procès qui l’oppose à l’oscarisée et reine de la comédie américaine Mo’Nique qui poursuit le service de streaming pour discrimination raciale et sexuelle. Netflix aurait même mis l’actrice sur « liste noire ». Retour sur une affaire qui date de 2017.

 

 

Netflix met Mo’Nique sur une « liste noire » 

Le magazine Essence rapporte la décision d’un juge fédéral qui a statué sur l’appel interjetté par Netflix pour faire abandonner la poursuite de l’actrice qui l’accuse de discrimination raciale et sexuelle en raison de sa faible offre pour un stand-up spécial en 2017. En 2018, Mo’Nique a donc appelé ses fans à boycotter Netflix arguant que ce dernier aurait donné 40 millions de dollars à Chris Rock et 60 millions de dollars à Dave Chapelle pour ce même type d’émission. Netflix, en réprésailles, avait finalement mis l’actrice sur « liste noire ».

Il s’agit de la deuxième motion de Netflix pour rejeter le procès. Netflix déclare avoir offert 500 000 dollars à Mo’Nique pour une émission spéciale de comédie. mais cette dernière affirme qu’elle « a été victime de discrimination » et que cette offre « perpétue l’écart de salaire dont souffrent les femmes noires ». Le procès a donc démontré que la « mise sur liste noire de Mo’Nique est un acte de représailles ».

Un porte-parole de Netflix a déclaré au magazine Essence en début d’année : « Nous nous soucions profondément de l’inclusion, de l’équité et de la diversité et nous prenons très au sérieux toute accusation de discrimination. Nous pensons que notre offre d’ouverture à Mo’Nique était juste – c’est pourquoi nous nous battrons contre ce procès ».

Cependant, une autre comédienne noire, Wanda Sykes, arrivée après cette affaire, dont l’émission « Not Normal » a été diffusée en 2019, a déclaré à Variety que Netflix « avait déplacé » l’offre qui lui avait été faite « d’une virgule ».

 

 

 

Un combat pour la rémunération des femmes noires

Les avocats de Mo’Nique ont déclaré dans leur action en justice qu’ils la déposent parce qu’ils espèrent changer l’écart de rémunération des femmes noires. Ce n’est un secret pour personne que les femmes noires ne gagnent que 61 cents pour chaque dollar gagné par un homme blanc, selon le National Women’s Law Center.

« L’écart de rémunération pour les femmes noires s’étend à tout le spectre économique et touche aussi bien les travailleurs faiblement rémunérés que ceux qui sont très bien rémunérés », indique le procès. « Malheureusement pour Mo’Nique et beaucoup d’autres femmes de couleur, les défis qu’elles doivent relever lorsqu’elles parlent de l’inégalité des écarts de rémunération sont d’autant plus grands qu’elles sont accueillies avec scepticisme, et non avec empathie, lorsqu’elles demandent plus d’argent ».

Mo’Nique a déclaré à Essence au début de l’année qu’elle estimait qu’il était de son devoir de s’exprimer, d’autant plus qu’il y a tant de femmes noires derrière elle dans l’industrie : « Vous devez me payer en fonction de mon CV », a déclaré cette native de Baltimore en février dernier. « S’il vous plaît, ne vous méprenez pas. Quand vous commencez à dire, « Vous devez me payer en conséquence. Vous devez me payer de manière juste et équitable, c’est là que le problème se pose. Et ce que je ne peux pas faire, c’est renoncer à cause des femmes qui m’ont précédée et de celles qui viendront après moi. »

 

Un Oscar pour un second rôle

Monique Angela Hicks alias Mo’Nique s’est révélée au monde en 2009 pour son rôle dans Precious qui lui a valu l’Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle, un Screen Actors Guild Award, un Golden Globe Award, un BAFTA Award. Elle est la seizième actrice afro-américaine à être nominée à l’Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle, et la quatrième à être récompensée. Precious ou La Véritable Precious Jones est un film dramatiqueréalisé et produit par Lee Daniels d’après le roman de Sapphire, qavec Gabourey Sidibe dans le rôle-titre, et Mo’Nique dans le rôle de la mère violente de cette dernière, Paula Patton en institutrice, Mariah Carey en assistante sociale et Lenny Kravitz en infirmier. Ce film est sorti le 3 mars 2010 en France et en Belgique.

 

Written by La Rédaction