Amazon s’offre « Un Prince à New York 2 » d’Eddie Murphy pour Noël

La suite du film culte d’#EddieMurphy de 1988 devrait sortir la semaine d’avant Noël

Par Elia Hoimian

 

Produit à 28 millions $, « Un prince à New York » (1988) d’#EddieMurphy avait rapporté 300 millions dans le monde, faisant de ce duo avec #ArsenioHall – une gloire du stand-up de l’époque -, un film culte. Et de Eddie Murphy, le fameux #FlicDeBeverllyHills et de #48H, une star incontestée et le plus bankable des comédiens noirs des années 80 et 90. Pour la suite des aventures du Prince Akeem du #Zamounda – avec #WesleySnipes -, de retour dans le Queens, #Amazon aurait déboursé 125 millions de dollars.

 

 

Un casting déjà riche

Amazon élargit sa gamme de productions avec des stars noirs. Après One Night in Miami de Regina King (voir notre article Regina King présente sa fiction sur #MuhammadAli), probable candidat aux Oscars, le distributeur de « Un Prince à New York », Paramount Pictures, aurait cédé les droits de diffusion, selon Variety, aux studios Amazon et sa plateforme de streaming #PrimeVidéo pour la bagatelle de 125 millions de dollars.

 

 

Réalisé par John Landis qui avait déjà travaillé avec Eddie Murphy sur Un fauteuil pour deux (1983), Un prince à New York raconte l’histoire d’Eddie Murphy dans le rôle du prince africain Akeem, qui se rend à New York avec son ami et serviteur Sémmi (Arsenio Hall) pour échapper à un mariage arrangé par son père, le roi Jaffe Joffer incarné par James Earl Jones avec une princesse du royaume de Zamounda.  Déguisé en serveur de fast food pour trouver le véritable amour, il rencontre sa dulcinée en la personne de Lisa McDowell (Shari Headley), fille du proprétaire de la chaîne Cleo McDowell (John Amos, le Kunta Kinté de Racines).

 

 

« …même si on me prenait dans l’émis­sion qui avait une des meilleurs audiences des USA,· je ne pouvais pas faire ce que je voulais. » Alors, j’ai commencé à écrire mes propres sketches. Je voulais ainsi  lutter contre les rôles anodins qu’on attribuait aux Noirs. »

 

L’une des premières stars noires à s’affirmer

Il est vrai que Eddie Murphy a cette image de farceur, léger, peu impliqué dans la cause noire qui lui colle à la peau depuis des décennies. Malgré ses rôles de flic facétieux et hilare dans la trilogie Le flic de Beverly Hills et de ses comédies, Le professeur Foldingue, et autres Docteur Dolittle, Eddie Murphy est parmi les premiers à s’affirmer en tant que comédien noir, comme il le racontait dans une interview au magazine Black News : « A cette époque, il y avait très peu de comédiens de théâtre noirs respectés à New York ; des gens comme Charlie Barnett ou Keenen n’étaient que des comédiens de « boulevards ». Je veux dire par là qu’à ce moment là, j’étais vraiment le seul Noir engagé dans un « club »,  un véritable café-théâtre  respecté. Puis, j’ai  fait Saturday Night Live où j’étais aux côtés des plus grands noms : de Richard Pryor à Steve Martin … Un jour, j’en ai eu marre parce que même si on me prenait dans l’émis­sion qui avait une des meilleurs audiences des USA,· je ne pouvais pas faire ce que je voulais. » Alors, j’ai commencé à écrire mes propres sketches. Je voulais ainsi  lutter contre les rôles anodins qu’on attribuait aux Noirs. »

« Parfois, je m’érigeais en porte-parole de ma communauté,  mais beaucoup de Noirs m’ont reproché de dire ouvertement ce qu’ils pen­saient tout bas ; j’ai  été beaucoup critiqué.  On me disait : ‘mais qui es-tu, toi,  pour dire ces choses ?’ Tout ça m’a tout de même amené à jouer dans « 48 heures » (1982), mon premier film, avec Nick Nolte, continue-t-il pour expliquer ses débuts. »

 

Un casting enrichi pour la suite des aventures du Prince Akeem

La première diffusion en streaming de la suite longtemps attendue d’un Prince à New York 2, est prévue selon des sources, pour le 18 décembre, soit une semaine avant Noël. De retards en discussions, la sortie avait longtemps été repoussée. Et la période du Covid, qui oblige toute l’industrie à revoir les différentes voies de diffusion des films, n’a pas facilité les choses. On apprend ainsi que Paramount a exploré de nombreuses options ces dernières semaines pour la sortie provisoire de Coming 2 America le jour de Noël – y compris la vente des droits en interne sur la chaîne CBS All Access, et que d’autres services de streaming étaient également en course.

Dans la suite, le prince Akeem est sur le point de devenir le roi du Royaume fictif de Zamunda lorsqu’il découvre qu’il a un fils en Amérique, Lavelle, dont il n’a jamais entendu parler… Pour honorer la volonté du roi Jaffe Joffer, son père mourrant, de préparer son petit-fils à devenir le prince héritier, Akeem et Semmi (re)partent pour l’Amérique. Eddie Murphy et Arsenio Hall et James Earl Jones reprennent leurs rôles précédents. Et la nouvelle aventure s’enrichit des partiticipations de Jermaine Fowler, Tracy Morgan, Leslie Jones, et Wesley Snipes.

 

 

Written by La Rédaction