Un post d’Erykah Badu sur les Obama choque la toile qui riposte avec le hashtag #ObamaVariant

Erykah Badu, Barack Obama

La Rédaction.

 

 Erykah Badu s’excuse après sa bourde faite lors de la célébration de l’anniversaire organisée par les Obama où le tout le gotha du monde de divertissement était invité : de H.E.R. à Beyoncé en passant par Tom Hanks, John Legend et Alicia Keys, parmi une liste d’invités réduite de 500 à 200 invités, à cause de la pandémie. Mais malgré cette précaution, une photo montrant les Obama en train de danser sans masque a créé un tollé sur la toile au point de lancer le hashtag #ObamaVariant

 

 

Les excuses de Erykah Badu à la famille Obama

Avant la soirée étoilée – qui comptait parmi ses invités les grands noms d’Hollywood Beyoncé, Jay-Z, Tom Hanks, H.E.R., Questlove, John Legend et Alicia Keys – M. Obama aurait réduit sa liste d’invités de près de 500 à 200 en raison de la transmission rapide de la variante Delta du coronavirus.

C’est cette soirée qu’Erykah Badu a posté sur les réseaux sociaux et qui a déclenché l’ire des internautes. Devant le tumulte créé par par son post, la lauréate d’un Grammy Award a demandé sur Twitter le pardon de l’ancienne famille présidentielle pour avoir été une « terrible invitée » en postant des photos et des vidéos de l’énorme fête du 60e anniversaire de Barack Obama à Martha’s Vineyard le 7 août.

 

Mme Obama, veuillez me pardonner d’avoir été une « terrible invitée » à un événement aussi sacré pour votre famille », a tweeté jeudi la chanteuse de 50 ans, Erica Wright.

« J’ai fait preuve de peu de jugement« , a poursuivi la musicienne de « Tyrone » dans son mea culpa sur Twitter. « Merci pour tout votre amour. Quel exemple de ce qu’il ne faut pas faire ».

Les messages non autorisés de l’auteure de « Window Seat » sur les médias sociaux montraient le Président avec sa femme Michelle, 57 ans, dansant sans masque parmi les centaines de participants.

Les images ont depuis été retirées des pages d’Erykah Badu.

Mais ces clichés qui montraient Obama démasqué et ses fêtards ont déclenché un déluge de commentaires désobligeants de la part de détracteurs « indignés » qui, sous le hashtag #ObamaVariant, ont critiqué l’ancien Président pour avoir organisé cette fête pleine à craquer, pendant que le gouvernement demande à tous de respecter les consignes de distanciation et de port de masque à toute la population.

 

Lorsqu’un fan lui demande si les Obama l’avaient « obligée » à supprimer les photos et vidéos prises lors de cette fête controversée, Erykah Badu a répondu : « Naw sis. C’est la bonne chose à faire« , suggérant qu’elle a volontairement effacé les photos et vidéos au milieu du tumulte.

Selon le New York Post, l’interprète de « Birthday B-h », le rappeur Trap Beckham, et son manager, TJ Chapman, ont tous deux partagé des photos d’eux-mêmes et d’autres personnes en train de faire la fête dans la demeure de 12 millions de dollars des Obama à Oaks Bluff.

Mais le rappeur et son manager ont finalement été priés d’effacer eux aussi leurs photos de nourriture, de boissons et de décors méticuleusement choisis – et leur séance de fumette de la marijuana, même si c’est légal dans le Massachusetts. 

« J’ai dû tout supprimer en raison des règles », aurait expliqué Beckham, 30 ans, à ses followers en ligne. « C’était épique, c’est sûr. Si des vidéos font surface, ça va devenir viral. Il a dansé tout le temps. Personne n’avait jamais vu Obama comme ça avant ».

Jusqu’à présent, les Obama n’ont pas encore publiquement commenté la soirée

 

 

Une fête grandiose sans respect de distanciation et sans masque

Selon le New York post qui raconte l’événement, les Obama et leur invités auraient « fêter comme s’ils étaient en 2019. »

Célébrités, politiciens et quelques centaines d’autres « amis proches et membres de la famille » se sont rassemblés samedi pour célébrer le 60e anniversaire de l’ancien président Barack Obama, dans le cadre d’une fête « réduite », dans un contexte d’inquiétude croissante concernant la variante Delta du COVID-19, qui se propage rapidement.

Pourtant, les célébrités ont afflué à Martha’s Vineyard pour assister à la soirée de prestige organisée dans la villa de bord de mer d’Obama, d’une valeur de 12 millions de dollars, et rares sont celles qui ont été aperçues portant un masque.

Tout cela alors que le président Biden, l’ex-vice-président d’Obama, mettait en garde la nation contre une possible résurgence du coronavirus.

« C’est de l’hypocrisie à son comble et cela montre qu’ils ne croient pas ce qu’ils disent », a déclaré Ryan James Girdusky, consultant du parti républicain., relate le journal.

Written by La Rédaction