blacknews.fr

Andrew Woolfolk, saxophoniste de Earth, Wind & Fire, est mort à 71 ans

Andrew Woolfolk, le saxophoniste de longue date du légendaire groupe de funk Earth, Wind & Fire, est décédé le dimanche 24 avril, à l’âge de 71 ans. Le décès tragique de Woolfolk a été confirmé par le chanteur d’EWF, Philip Bailey, sur Instagram.

Il était malade depuis six ans

C’est sur son compte Instagram que le chanteur a révélé le décès de son ami d’enfance et révélé qu’Andrew était malade depuis six ans.

Je l’ai rencontré au lycée et nous sommes rapidement devenus amis et membres du groupe. Il s’appelait Andrew Paul Woolfolk. Nous l’avons perdu aujourd’hui, après avoir été malade pendant plus de 6 ans. Il est passé à l’éternité, de cette terre des mourants à la terre des vivants. De grands souvenirs. Grand talent. Drôle. Compétitif. Vif d’esprit. Et toujours du style. Booski… Je te verrai de l’autre côté, mon ami”, a écrit Philip Bailey.

Woolfolk est né le 11 octobre 1950, au Texas. Il a rencontré Bailey après avoir déménagé au Colorado, où il a grandi. Il a étudié le saxophone avec la légende du jazz Joe Henderson alors qu’il vivait à New York et envisageait une carrière dans la banque lorsque Bailey l’a recruté pour rejoindre EWF en 1973. Woolfolk a remplacé Ronnie Laws.

Son premier enregistrement avec le groupe a été pour leur premier album de platine, Head to the Sky de 1973. Cet album a déclenché une série de succès qui se sont poursuivis avec Open Your Eyes, en 1974, pour lequel une critique de Rolling Stone a salué le “saxophone soprano fluide” de Woolfolk, et That’s the Way of the World, en 1975, qui a atteint la première place du Billboard 200. Leur tube, “Shining Star”, s’est hissé à la première place du Billboard Hot 100. Le groupe a continué à prospérer pendant une décennie avant sa séparation à partir de 1983, qui a suivi la sortie de l’album Electric Universe.

À la fin des années 70, Woolfolk commence à jouer pour d’autres artistes, dont Deniece Williams, Phil Collins et Valerie Carter, avant de rejoindre Bailey pour ses albums solo : The Wonders of His Love en 1984 et Triumph en 1986. Ce dernier a remporté un Grammy pour la meilleure performance gospel masculine. Il a rejoint EWF en 1987 et est resté avec eux jusqu’en 1993. En 2000, Woolfolk a été intronisé au Rock and Roll Hall of Fame en tant que membre de Earth, Wind & Fire.

Source : Vibe

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Start typing and press Enter to search

Abonnez-vous à notre Newsletter !

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

Votre inscription a bien été enregistrée ! Merci

%d blogueurs aiment cette page :