Un album unique du Wu-Tang vendu par la justice américaine pour solder la dette de son propriétaire

Wu-Tang Clan

La Rédaction.

 

Le légendaire groupe de rap new-yorkais se retrouve malgré lui dans une transaction qui ne le concerne d’ailleurs pas, entre le ministère de la justice américaine et l’ancien PDG de la société pharmaceutique Martin Shkreli, poursuivi pour une dette colossale. Once Upon a Time in Shaolin, l’album de 2015 en question, produit par RZA, est un exemplaire unique, tenu dans une boîte en nickel-argent sculptée à la main, accompagné d’un manuscrit de 174 pages relié en cuir « imprimé sur du parchemin Fedrigoni Marina doré ».

 

 

 

Un exemplaire unique de One Upon A Time In Shaolin

Le « Pharma Bro » a été condamné par le ministère de la Justice américain « pour avoir confisquer 7,3 millions de dollars d’actifs » dont le seul exemplaire d’un album unique du Wu-Tang Clan, qu’il avait acheté pour 2 millions de dollars en 2015. Avec ses 31 pistes, l’album produit par RZA était un exemple de combinaison parfaite entre hip-hop et pop’art. Présenté dans un coffret en nickel-argent sculpté à la main, Once Upon a Time in Shaolin (Il était une fois à Shaolin) était accompagné d’un manuscrit de 174 pages relié en cuir « imprimé sur du parchemin Fedrigoni Marina doré ».

One Upon A Time In Shaolin de Wu-Tang Clan
Photo du Ministère de la justice américaine publiée par le New York Post

Les dispositions du contrat de vente lui interdisaient de l’utiliser à des fins « commerciales » pendant 88 ans. Shkreli a révélé des bribes de l’album dans un livestream Periscope, aujourd’hui supprimé, posté sur Twitter en 2016, respectant ainsi une promesse qu’il avait faite de révéler une partie de sa collection musicale si un républicain remportait l’élection présidentielle. En apprenant l’existence de Shkreli et le fait que c’est le « pire humain du monde » qui a acheté l’album, RZA a déclaré à Bloomberg que le groupe avait décidé de donner « une partie importante des recettes à une œuvre de charité. »

Le produit de la vente de l’album par le ministère de la Justice servira à rembourser la dette de Shrekli. Le contrat d’achat du disque comprend une « clause de confidentialité » qui dissimule l’identité de l’acheteur et le montant de la vente. « Avec la vente aujourd’hui de cet album unique en son genre, le paiement de la dette est maintenant terminé », a déclaré Jacquelyn M. Kasulis, procureur américain par intérim.

 

 

Qui est Martin Shkreli ?

Martin ShkreliShkreli était le fondateur d’Elea Capital, de MSMB Capital Management et de MSMB Healthcare, et s’est forgé une mauvaise réputation en augmentant le coût de médicaments vitaux. Sa société avait acheté les droits du Daraprim, un médicament qui traite une grave infection parasitaire (la toxoplasmose), aux laboratoires Impax pour 55 millions de dollars et a fait passer le prix de 13,50 à 750 dollars par pilule. En 2017, Shkreli a été inculpé et condamné par un tribunal fédéral pour deux chefs d’accusation de fraude en matière de valeurs mobilières et un chef d’accusation de conspiration en vue de commettre une fraude en matière de valeurs mobilières, et a été condamné à sept ans de prison fédérale.

 

 

Source : NY Post

Written by La Rédaction