« Tina », le docu-testament de la reine de la soul et du rock

La star de la soul et du rock dit adieu aux projecteurs avec ce documentaire en guise de testament.

Tina Turner

Par Thomas Kwasi.

 

La tigresse de la scène rock, comme on l’a surnommée, dit définitivement adieu à la scène et à ses fans à travers ce film documentaire produit par HBO sur sa vie, qui raconte comment elle a surmonté son passé douloureux pour enfin trouver le bonheur, sans oublier ses problèmes de santé.

 

 

Un passé douloureux

Dans le long métrage documentaire, simplement intitulé «Tina», la chanteuse regarde pour la première fois devant la caméra ses jeunes années remplies de lutte et de douleur, puis le véritable amour et sa renommée mondiale.

Aujourd’hui âgée de 81 ans et en proie à des problèmes de santé, notamment un accident vasculaire cérébral et un cancer, la légende de la soul et du rock a également souffert d’une insuffisance rénale qui a conduit à une greffe en 2017.

Dans le film, elle raconte comment elle veut entrer dans le troisième et dernier chapitre de sa vie à l’abri des projecteurs. Le documentaire révèle aussi qu’elle souffre d’une forme de trouble de stress post-traumatique dû à la violence domestique qu’elle a subie avec Ike Turner, premier mari et partenaire musical.

 


Lire aussi : Tina Turner évoque sa retraite, le bouddhisme et comment elle a changé sa vie dans ses mémoires


Avec le recul, Tina avoue que «Ce n’était pas une belle vie. Le bien n’équilibrait pas le mal. J’ai eu une vie abusive, il n’y a pas d’autre moyen de raconter cette histoire. C’est une réalité. C’est une vérité et vous devez donc l’accepter. »

 

 

« Les gens me disent que je devrais être fière de la vie que j’ai menée. »

«Certaines personnes disent que la vie que j’ai vécue et les performances que j’ai données sont éclatantes Et que je devrais en être fière. Je le suis.

«Mais quand arrêtez-vous d’être fier? Je veux dire, quand le faites-vous, comment vous inclinez-vous lentement ? Juste en s’en allant ? »

Elle y raconte aussi que de son divorce, elle n’en a rien tiré : ni argent ni maison, rien. Elle n’avait que son nom. Et raconte son rêve d’être la première femme noire à drainer du monde, remplir des salles à l’instar des Rolling Stones.

Les détails de la vie de Tina ont déjà été relatés, d’abord dans son autobiographie de 1986, «I, Tina», et dans le biopic de 1993, What’s Love Got To Do With It avec Angela Bassett (nominée aux Oscars pour son rôle de Tina),  qui témoigne dans le documentaire ainsi qu’Oprah Winfrey, 

Le documentaire sera diffusé le 27 mars aux Etats-Unis

Written by Thomas Kwasi