Rencontre avec Toku, figure emblématique du jazz nippon

Entretien et live d’une grande figure du jazz

 

Par Lise-Marie Ranner-Luxin

 

Si vous ne le connaissez pas encore, la découverte est exceptionnelle ! Toku est un chanteur et un musicien de jazz qui maîtrise son art avec une élégance à la fois nippone et un feeling et une sensualité que seuls les grands jazzmen savent transmettre à leur auditoire.

 

Nous l’avons rencontré lors de son Show case au Cobra pour une présentation de son dernier album Toku in Paris, chez Jazz Eleven. Accompagné de Giovanni Mirabassi au piano et en invité spéciale la chanteuse Sarah Lancman, Toku nous a livré en avant-première quelques extraits de son album, et un entretien pour Black News, entouré de ces deux artistes amis et collaborateurs.

 

 

Le Jazz une vocation

Toku a grandi en écoutant toutes sortes de musique, grâce à son père. Il a d’abord commencé à jouer du cornet, puis s’est mis à la trompette et au bugle. Au lycée, il a fait partie d’un groupe qui jouait principalement des reprises de chansons rock et pop. C’est lors d’un festival sur son campus qu’un batteur de jazz l’a entendu jouer une version de If Were a Bell de Miles Davis, et l’a invité à une jam session. Toku déménage ensuite au Etats-Unis pour apprendre l’anglais, et fait partie d’un groupe de jazz avec son colocataire pianiste. Après avoir obtenu son diplôme universitaire, il commence à chanter au club Body & Soul. Il est ainsi repéré par un DJ de radio Tokyo, Rob Crocker, qui le conduit à signer chez Sony Music Records Inc.

 

Toku et le quintet « European all star » en concert à la Maison du Japon

 

Figure emblématique de la scène jazz au Japon, c’est entouré de musiciens de premier choix, Giovanni Mirabassi au piano, Pierrick Pedron au saxophone, et la double rythmique Laurent Vernerey et Thomas Bramerie à la contrebasse, et André Ceccarelli et Lukmil Perez, à la batterie, sans oublier la chanteuse Sarah Lancman, que Toku nous a livré un concert exceptionnel le 15 février à la Maison du Japon. Tout y était, la qualité du chant, la scénographie jusqu’au choix de la lumière, Toku navigue entre l’authenticité de la tradition et l’apport d’une touche très personnelle. Ce rassemblement de musiciens qui incarnent la fine fleur du jazz français a su entourer Toku avec maestria pendant qu’il joue de la trompette et chante son répertoire qui comprend une reprise de Michel Legrand en duo avec la chanteuse Sarah Lancman, et des titres écrits par Toku lui-même. Ce moment magique dans le très bel amphithéâtre de la Maison du Japon à Paris, à l’excellente acoustique, Black News vous le restitue en exclusivité.

Toku Nouvel album Toku In Paris – Sortie le 24 janvier 2020 chez Jazz Eleven

Written by admin