Quand les rappeurs viennent au secours des étudiants noirs

Par Lise-Marie Ranner-Luxin

 

On le sait, les personnalités noires quand il s’agit de sortir leur carnet de chèque pour supporter leur communauté, n’y vont pas par quatre chemins. Une habitude qui mérite d’être saluée. C’est ce qu’il s’est passé ce mois-ci aux Etats-Unis et au Royaume-Uni, quand #MeganTheeStallion, #TravisScott et #Stormzy ont tous mis en place des bourses d’étude en lieu et place du soutien des États. Des actes militants et politiques significatifs.

 

Une tradition ancrée dans le refus d’oublier d’où l’on vient

La tradition du rap est ancrée dans le refus d’oublier d’où l’on vient et dans le fait de permettre à sa communauté de récolter les fruits de son succès. De plus, le racisme systémique, tout aussi ancré, empêche un soutien adéquat des États et, par conséquent, il incombe aux communautés noires de subvenir aux besoins des leurs et de se soutenir elles-mêmes. Et au Royaume-Uni, la dureté et le racisme incessants du système éducatif britannique qui se manifestent en partie par l’exclusion disproportionnée des élèves noirs, et la cruauté de grandir dans la pauvreté ont rendu cette philanthropie encore plus nécessaire.

 

Un constat sans appel

Le mois dernier, dans un article intitulé « Comment les jeunes noirs de la classe ouvrière sont criminalisés et exclus du système scolaire anglais » : A London Case Study, l’Institute of Race Relations (IRR) a détaillé l’étendue réelle de la criminalisation des élèves noirs de la classe ouvrière. Les garçons noirs des Caraïbes ont près de quatre fois plus de chances d’être définitivement exclus que l’ensemble de la population scolaire, et les élèves noirs sont alors pris dans un engrenage allant des PRU (unités d’orientation des élèves) aux prisons : en 2018, 89 % des enfants détenus dans les centres de détention pour jeunes ont déclaré être exclus de l’école.

 

Les célébrités blanches peuvent choisir des causes sans s’attaquer aux inégalités

Les célébrités blanches peuvent choisir des causes qui leur tiennent à cœur sans jamais avoir à s’attaquer aux inégalités systémiques, tandis que la charité des artistes noirs est toujours politique et concerne le collectif plutôt que l’individu. De la même manière que les personnalités noires sont censées être les porte-parole de la communauté sur toutes les questions, elles sont également censées défendre personnellement leurs causes, afin que l’État puisse continuer à les ignorer et à les négliger.

 

 

Megan Thee Stallion lanceDon’t Stop’ en partenariat avec Amazon Music

Cette semaine, la rappeuse américaine Megan Thee Stallion a lancé la bourse Don’t Stop en partenariat avec Amazon Music, donnant à deux femmes de couleur 10 000 dollars chacune. Une décision survenue après l’annonce sur Twitter de Travis Scott déclarant qu’il allait payer les frais de scolarité de cinq étudiants pour leur premier semestre dans une HBCU (historiquement une université ou un collège noir, aux États-Unis).

 

 

Kanye West a récemment créé un fonds universitaire pour la fille de George Floyd et en 2017, un autre fils de Chicago, Chance the Rapper, a donné 2,2 millions de dollars aux écoles de la ville.

 

Stormzy lance un fond de 10 millions de livres sterling

Le rappeur britannique Stormzy

En plus de financer deux bourses pour les étudiants noirs britanniques de l’université de Cambridge, Stormzy a lancé son fond de 10 millions de livres sterling pour la cause des Noirs britanniques. Parmi les bénéficiaires à ce jour, on trouve la Black Heart Foundation, qui a reçu 500 000 £ pour soutenir 50 étudiants. « La vérité gênante que notre pays ne parvient pas à reconnaître et à admettre est que les Noirs du Royaume-Uni ont été constamment désavantagés dans tous les aspects de la vie, simplement en raison de la couleur de notre peau », a-t-il déclaré.

 

Krept et Konan ont lancé la Positive Direction Foundation

En 2017, les rappeurs londoniens Krept et Konan ont lancé la Positive Direction Foundation, un programme basé à la Harris Academy, dans le sud de Norwood, qui permet aux élèves du secondaire d’accéder à des ateliers liés à la musique. « Il est entièrement basé sur nos propres expériences en tant que jeunes enfants de la classe ouvrière qui ont grandi dans le sud de Londres », a déclaré Konan au GRM Daily.

 

BeyGood de Beyoncé

Aux États-Unis, l’organisation Beyoncé, BeyGood, a lancé un fonds d’impact pour les entreprises noires afin de « fournir une bouée de sauvetage aux petites entreprises situées à l’épicentre de la double pandémie ». BeyGood distribue 10 000 dollars par mois jusqu’à la fin de 2020 aux petites entreprises appartenant à des Noirs.

 

So Solid Crew et la journée de la Livre noire

So Solid Crew

Au Royaume-Uni, « La Journée de la livre noire » lancée par Swiss un membre du groupe de garage britannique So Solid Crew a encouragé les Noirs à acheter des produits auprès d’entreprises appartenant à des Noirs qui ont lutté non seulement contre le virus, mais aussi contre les difficultés supplémentaires qu’apporte une entreprise appartenant à des Noirs, en matière de soutien bancaire et gouvernemental.

 

Source : The Guardian

Written by La Rédaction