Naomi Osaka au secours des victimes du tremblement de terre en Haïti

Naomi Osaka

La Rédaction.

 

« Ça fait vraiment mal de voir toute cette dévastation », a déclaré la championne de Tennis sur sa page twitter. Devant ce nième désastre qui arrive à la première République noire de l’histoire et patrie de son père, Naomi Osaka qui portait une série de masques faciaux flanqués des noms des victimes d’injustice raciale, promet ses gains de tennis au secours du tremblement de terre en Haïti. Elle a décidé de faire don de la totalité du Prize Money qu’elle gagnera lors d’un tournoi à venir pour aider les efforts de secours à la suite du tremblement de terre en Haïti, le samedi 14 août, qui aurait tué au moins 724 personnes .

 

 

Une nième épreuve pour Haïti

On ne compte plus toutes les tragédies qui ont secoué ce pays, tellement les tremblements de terre se succèdent aux ouragans et autres catastrophes climatiques. « Ça fait vraiment mal de voir toute la dévastation qui se passe en Haïti, et j’ai l’impression que nous ne pouvons vraiment pas faire de pause », a écrit la star du tennis de 23 ans, dont le père est originaire d’Haïti, sur les réseaux sociaux samedi soir.

« Je suis sur le point de jouer un tournoi cette semaine et je donnerai tout le prix en argent aux efforts de secours pour Haïti », a-t-elle ajouté, faisant référence à l’Open de l’Ouest et du Sud. « Je sais que le sang de nos ancêtres est fort, nous continuerons à augmenter. »

 

 

En plus des vies perdues depuis le tremblement de terre, des centaines d’autres ont été blessées ou portées disparues, selon Reuters . Le séisme a frappé à environ 78 milles à l’ouest de la capitale Port-au-Prince, réduisant les bâtiments en décombres dans les villes voisines.

« Le plus important est de récupérer un maximum de survivants sous les décombres. Nous avons appris que les hôpitaux locaux, notamment celui des Cayes, sont submergés de blessés, de fracturés », a déclaré samedi le Premier ministre Ariel Henry, a Associated Press. « Les besoins sont énormes. Nous devons prendre soin des blessés et des fracturés, mais aussi fournir de la nourriture, de l’aide, un abri temporaire et un soutien psychologique. »

 

Une athlète militante

Osaka qui est récemment revenue des Jeux olympiques de Tokyo, utilise depuis longtemps sa plate-forme pour faire la lumière sur des causes importantes.

Plus tôt cette année, l’athlète – dont la mère est japonaise – a condamné la haine anti-asiatique au milieu d’une augmentation des crimes haineux contre la communauté asiatique aux Etats-Unis.

« #stopasianhate <- C’est vraiment triste que cela doive même être un hashtag/slogan. Cela devrait être du bon sens mais il semble que le bon sens soit rare dans ce monde maintenant », avait-elle écrit sur Instagram.

 


Lire aussi : #BlackLivesMatter. #NaomiOsaka continue sa campagne contre les violences policières à l’US Open


 

Lors de l’US Open de l’année dernière, la championne de tennis portait également une série de masques faciaux portant les noms des victimes d’injustice raciale.

« Je pense que le tennis, les gens le regardent partout dans le monde et les choses que nous pensons être des noms communs ne sont probablement pas courantes à l’étranger », a-t-elle déclaré dans une interview d’après-match sur l’utilisation de sa plate-forme pour faire connaître la brutalité policière et le racisme . « Pour moi, je veux juste que les gens aient plus de connaissances. J’ai l’impression que la plate-forme que j’ai en ce moment est quelque chose que je tenais pour acquis et j’ai juste l’impression que je devrais l’utiliser pour des choses importantes.

Written by La Rédaction