Mort de l’actrice Cicely Tyson à l’âge de 96 ans

Cicely Tyson

La Rédaction

 

Cicely Tyson, la mère de Viola Davis dans « Murder », a toujours refusé de jouer une droguée, une prostituée ou une bonne, des rôles qu’elle jugeait dégradants pour les femmes noires. Sa biographie « Just As I Am » que nous vous avions annoncée, a été publiée le mardi. Et le jeudi après-midi, l’actrice noire pionnière à Hollywood, a tiré sa révérence le jeudi 28 janvier, à l’âge de 96 ans.

 

 

Son décès a été annoncé par son manager, Larry Thompson.

« J’ai géré la carrière de Mlle Tyson pendant plus de 40 ans, et chaque année a été un privilège et une bénédiction », a déclaré son manager, Larry Thompson à The Associated Press. « Cicely a pensé à ses mémoires comme à un arbre de Noël décoré de tous les ornements de sa vie personnelle et professionnelle. Aujourd’hui, elle a placé le dernier ornement, une étoile, au sommet de l’arbre. .. »Avec le cœur lourd, la famille de Mlle Cicely Tyson annonce sa transition paisible cet après-midi. A ce moment, veuillez laisser la famille tranquille », a déclaré Larry Thompson, selon The Associated Press.

Son dernier livre, Just As I Am : A Memoir, est paru cette semaine. Il comprend un avant-propos de l’actrice Viola Davis, qui a écrit  : « Chacun de ces personnages m’a laissé un héritage émotionnel, spirituel et psychologique que je porterai toujours avec moi ».

Sur Twitter, le 23 janvier, Tyson a remercié sa collègue Lupita Nyong’o pour avoir partagé des mots aimables à son sujet. « J’ai hâte de lire le nouveau livre de @IAmCicelyTyson, #JustAsIAm, qui détaille sa carrière de six décennies à l’écran et en dehors. Sans les acquis de femmes comme elle, les femmes comme moi auraient beaucoup plus de mal à réussir les arts. Commandez à l’avance partout où des livres sont vendus, ou achetez-en un le 26 janvier ! », avait écrit Lupita Nyong’o en décembre.

 

 

Les hommages ont afflué sur les médias sociaux après la mort de Tyson.

« C’était une personne extraordinaire. Et c’est une perte extraordinaire », a tweeté Shonda Rhimes, « Elle avait tant à enseigner. Et j’ai encore tant à apprendre. Je lui suis reconnaissante pour chaque instant. Sa puissance et sa grâce seront avec nous pour toujours. »

Vanessa Williams, qui a joué aux côtés de Tyson dans A Trip to Bountiful, a tweeté simplement « I’m gutted », aux côtés d’un émoji au cœur brisé. L’actrice Vivica A. Fox se souvient de l’avoir présentée lors d’un événement et a déclaré qu’elle était « émue aux larmes d’être en présence de la VRAIE GRANDEUR ! Merci à la REINE pour vos cadeaux et vous ne serez JAMAIS oubliée ».

L’acteur de Star Trek, George Takei, a salué son travail de « pionnière » du cinéma, en notant que sa carrière était « un exploit remarquable pour une Afro-Américaine née il y a 96 ans ».

Et la star de « Pose« , Sandra Bernhard, qui a dit avoir donné à sa propre fille le nom de Tyson, l’a saluée comme « une femme d’une immense dignité, d’une grâce et d’un talent incroyable. une vie remplie de couches de grandeur ».


Lire aussi : L’actrice oscarisée Cicely Tyson et ex-femme de Miles Davis, publiera ses mémoires en 2021

—————————————————————————————————

 

De l’église au cinéma

Née dans la Grosse Pomme en décembre 1924, Tyson a été découverte par un photographe du magazine Ebony et a décroché son premier rôle dans Frontiers of Faith de NBC en 1951.

C’est la foi de Tyson qui va la guider dans sa carrière, surtout lorsqu’elle découvre que sa mère n’est pas très enthousiaste à l’idée qu’elle devienne actrice.

« Ma mère m’a donné l’impulsion, en me disant que c’était quelque chose qu’elle pensait que je ne devais pas faire étant donné que nous étions trois (mon frère, ma sœur, et moi) à être élevés dans un esprit d’église », a rappelé Tyson à NBC News en avril 2018. « Nous n’étions pas autorisés à aller au cinéma ou au théâtre. Je ne savais même pas ce qu’était un théâtre. Ma sœur et moi étions très dévouées à l’église. Je chantais dans la chorale, je jouais de l’orgue, j’enseignais à l’école du dimanche. [Ma mère] n’était pas très heureuse et m’a demandé de quitter sa maison, ce que j’ai fait ».

 

 

Cicely Tyson a fait son entrée au cinéma en 1959 avec Odds Against Tomorrow de de Harry Belafonte, suivi de The Comedians, The Last Angry Man, A Man Called Adam et The Heart Is a Lonely Hunter. Refusant de participer aux films de blaxploitation qui sont devenus populaires à la fin des années 60, elle a attendu 1972 pour revenir à l’écran dans le drame Sounder, qui a obtenu plusieurs nominations aux Oscars, dont une pour Tyson en tant que meilleure actrice. L’une de ses premières pièces, The Blacks : A Clown Show, dans laquelle elle a joué avec James Earl Jones et Maya Angelou, a connu un énorme succès en 1961.

En 1962, Tyson a rejoint la distribution de Moon on a Rainbow Shawl, pour laquelle elle a reçu un Drama Desk Award.

Malgré ses succès sur scène et au cinéma, la plupart des meilleures œuvres de l’actrice ont été réalisées pour la télévision. En plus de Miss Jane Pittman, elle a fait un travail remarquable dans le mémorable Roots/Racines de Halex Haley, The Wilma Rudolph Story, King : The Martin Luther King Story« , When No One Would Listen, A Woman Called Moses, The Marva Collins Story, Trip to Bountiful, parmi tant d’autres.

Written by La Rédaction