MHD, le créateur de l’Afro-trap, remis en liberté sous contrôle judiciaire

La rédaction

 

Mise en examen et incarcéré depuis janvier 2019 pour « homicide volontaire » suite à une rixe qui avait entraîné la mort d’un jeune homme de 23 ans en juillet 2018, le rappeur MHD a été libéré, jeudi 16 juillet, et reste sous contrôle judiciaire. Cette information a été confirmé par son avocate. Toutefois, un nouveau mandat de dépôt pourrait être prononcé contre l’artiste, conduisant à une nouvelle incarcération. Retour sur la carrière de cet artiste emblématique de la musique urbaine qui a connu une ascension fulgurante, avant la prison.

 

Un succès grâce à sa série de vidéos « Afro Trap »

De son vrai nom Mohamed Sylla, et Franco-Guinéen, MHD doit son ascension fulgurante, à sa série de vidéos Afro Trap, diffusées sur YouTube dès l’automne 2015, en streaming, mode d’écoute en ligne favorisée par les 15-25 ans, et à son ingénieux mélange de musique urbaine africaine et de trap américaine. Son premier disque, MHD, sorti en avril 2016, a rapidement été certifié double platine (soit plus de 200 000 exemplaires écoulés) en moins de six mois. Son deuxième album, 19, connaîtra lui aussi un énorme succès. MHD fait le tour du monde avec ses concerts. Il a été reçu « comme un président » en Guinée, a été programmé au prestigieux festival californien Coachella en avril 2018, est devenu une vedette en Scandinavie. Courtisé par les marques de sport, MHD a également lancé en décembre 2017 sa propre collection de vêtements chez Puma.

 

 

 

Après le succès, le drame

Dans la nuit du 5 au 6 juillet 2018, Loïc K., 23 ans, a été renversé par une voiture, passé à tabac puis blessé à l’arme blanche dans le 10e arrondissement de Paris, lors d’un règlement de compte entre bandes rivales du 10e et du 19e arrondissements. Une dizaine de personnes se sont acharnées sur lui, et cette scène a été filmée par un témoin depuis une fenêtre. L’homme est très rapidement mort de ses blessures. Au moins trois témoins ont identifié formellement MHD. L’artiste bien que niant les faits a été incarcéré.

 

 

Une courte vidéo de MHD à sa sortie de prison a circulé sur les réseaux

Le producteur DSK on the Beat, qui a travaillé avec MHD sur son premier album éponyme, a diffusé à la mi-journée, sur Snapchat, une courte vidéo de MHD présentée comme tournée à la sortie de la prison de la Santé où il était incarcéré, avant de la supprimer.

Written by La Rédaction