#Lu. L’affaire #AhmaudArbery. La sœur du tueur Snappe la photo du corps criblé de balles

La Rédaction

 

 Lindsay McMichael, 30 ans, la soeur et fille des accusés, a admis avoir publié sur Snapchat une image non retouchée d’un Arbery trempé de sang gisant dans la rue, mais a déclaré qu’elle ne voulait pas faire de mal, a rapporté le Sun. Elle l’aurait fait parce qu’elle est « une vraie fan de crimes ».

 

La sœur de l’homme accusé d’avoir abattu Ahmaud Arbery a déclaré qu’elle avait mis en ligne des photos du cadavre du joggeur noir non armé parce qu’elle est « une vraie fan de crimes », selon un nouveau rapport. « Je n’avais aucune intention malveillante lorsque j’ai posté cette photo », a-t-elle déclaré à la rédaction. « Le fait est que je suis une grande fan de vrais crimes – j’écoute quatre ou cinq podcasts par semaine (sur le sujet. Ndlr) – je regarde constamment ce genre de choses« . C’était plutôt du genre « Bon sang, je n’arrive pas à croire que cela soit arrivé », a-t-elle ajouté. « C’était juste un mauvais jugement. »

Lee Merritt, un avocat de la famille Arbery a qualifié l’image de « profondément troublante ». « La photo que Lindsay McMichael a publiée était très perturbante et très dérangeante pour la famille », a déclaré l’avocat au Sun. « Elle correspond en fait au modèle de la famille McMichael engagée dans une forme étrange et violente de voyeurisme. »

L’ex-flic Gregory McMichael, 64 ans, et son fils, Travis McMichael, 34 ans – le père et le frère de Lindsay McMichael – sont accusés de meurtre d’Arbery survenu le 23 février dernier. Mais les McMichael n’avaient été inculpés dans cette affaire qu’au début du mois de mai, lorsqu’une vidéo du meurtre a été rendue publique et que le Bureau d’investigation de Georgie, l’organisme d’application de la loi de l’État, a repris l’affaire. Ironiquement, c’est Gregory McMichael qui a divulgué la vidéo à une station locale, pensant que cela disculperait les deux hommes.

 

« Ils n’ont jamais « voulu tuer quelqu’un » et ‘ils ont toujours « aimé » mes petits amis non-blancs. » Lindsay McMichael

« D’abord, vous avez (Gregory) McMichael qui partage une vidéo du meurtre avec une télévision locale, puis vous avez sa fille qui partage une image du corps criblé de balles d’Ahmaud sur Snapchat », continue Merritt. « C’est un comportement (de personnes. Ndlr) profondément dérangées. »

Lindsay McMichael

Lindsay qui défend son frère et son père, explique qu’ils n’avaient jamais « voulu tuer quelqu’un » et qu’ils avaient toujours « aimé » ses petits amis non-blancs.

Elle explique qu’elle était en pyjama en train de regarder un film lorsque l’événement a eu lieu, et a dit que son frère « avait l’air désespéré » lorsqu’elle l’a vu. « J’ai vu mon frère dans ses moments les plus heureux – j’étais là quand son enfant est né et je l’ai vu en détresse et je connais ce regard », a-t-elle expliqué. « Ce n’était pas comme une sorte de gloire, du genre « Je l’ai traqué et puis je l’’ai eu ». »

Selon Lindsay, la famille aurait reçu des menaces de viol et de mort depuis la fusillade. « Ce n’est pas nous qui sommes jugés ici, mais plutôt mon père et mon frère. Et je ne pense pas qu’ils tattaient le capot du camion ent disant, « Allons chercher cette personne »», a déclaré Lindsay McMichael. « Je pense que les choses ont vraiment dégénéré. »« Je veux juste que les gens réalisent qu’on n’est pas des monstres ».

Source : New York Post

Written by admin