Los Angeles. Dijon Kizzee, encore un Noir tué par la police ! #BlackLivesMatter

La Rédaction

 

C’est une spirale infernale et révoltante sans fin ! Jusqu’à quand les Noirs se feront-ils abattre comme des animaux ? Quelques semaines après les tirs de la police de Kenosha sur #JacobBlake le laissant paralysé à la taille, c’est au tour de la police de Los Angeles de s’illustrer. Les adjoints du shériff du compté ont abattu #DijonKizzee, un autre jeune homme de 29 ans, lundi 1er septembre, suite à une altercation.

 

Des tirs suite à une violation du code de la route

Selon le département de police, à environ 15h15, heure locale, deux adjoints ont tenté d’arrêter Kizzee, qui roulait à bicyclette « en violation du code de la route ». Lorsqu’ils l’ont approché, il est descendu du vélo et s’est enfui.

Le lieutenant du shérif, Brandon Dean, a déclaré aux journalistes que les agents avaient rattrapé le suspect à environ un pâté de maisons de là, et que lorsqu’ils se sont approchés de lui, l’homme a frappé l’un des agents au visage et a laissé tomber les vêtements qu’il portait.

C’est à ce moment que les agents ont « remarqué qu’à l’intérieur des vêtements qu’il avait laissés tomber se trouvait une arme de poing semi-automatique noire », et c’est alors que les deux agents ont ouvert le feu, tirant sur l’homme à plusieurs reprises, a déclaré Dean. Les enquêteurs auraient récupéré une arme de poing sur les lieux.

L’homme, identifié plus tard par le bureau du médecin légiste du comté de Los Angeles comme Dijon Kizzee, a été déclaré mort sur les lieux ; une autopsie est prévue pour mardi. Aucun des deux adjoints n’a été blessé.

 

 

 

« Ce n’est pas l’Amérique. C’est ridicule. Je ne sais pas quoi, quel genre de société … Nous sommes humains. Je me fous de la race. Nous sommes des êtres humains. » Fletcher Flair, tante de Kizzee

 

Pourquoi la police tire tant de fois pour faire tomber un suspect ?

L’activiste Najee Ali, qui représente la famille ainsi que l’avocat Ben Crump, nie que Kizzee fut une menace au moment de la fusillade. « Etre en possession d’une arme et utiliser réellement une arme, l’avoir dans les mains sont deux choses différentes », a déclaré Ali, ajoutant qu’il n’avait pas pointé son arme sur des officiers.

La famille demande au shérif Alex Villanueva de communiquer les noms des agents et de procéder à leur « arrestation et à leur poursuite pénale », ainsi qu’à la mise en place de caméras corporelles dans l’ensemble des forces de l’ordre.

« Je suis à la fois triste et en colère », a déclaré la tante de Kizzee, Fletcher Fair, lors d’une conférence de presse. « Ce n’est pas l’Amérique. C’est ridicule. Je ne sais pas quoi, quel genre de société … Nous sommes humains. Je me fous de la race. Nous sommes des êtres humains. »

La mort de Kizzee survient dans un contexte de protestations publiques suite à la fusillade de Jacob Blake par la police le 23 août à Kenosha, Wisconsin, et à la mort de George Floyd en mai à Minneapolis après qu’un officier se soit agenouillé sur son cou.

 

Source : CNN

Written by La Rédaction